Haïti-Arts : « Libre de choisir », un nouveau tableau de Jean Yves Fernand

Art
Typographie

 

Jean Yves Fernand est un jeune plasticien qui n’a jamais raté une occasion de partager avec les lecteurs de HPN, ses œuvres nouvellement sorties qui, généralement, traversent la réalité locale. Bien qu’il a fait des études en philosophie en terre voisine, la peinture n’a cessé de hanter l’esprit créatif et l’imagination de ce jeune homme qui a toujours pris aussi le soin d’accompagner son tableau de quelques mots. Lire ci-dessous son explication.

Ce tableau de 50 cm par 60 cm, réalisé à base de peinture acrylique sur toile, ne reflète pas uniquement le beau, mais aussi, délivre le message qui suit: Ce n’est pas la société qui détermine l’homme, mais c’est l’homme lui-même qui détermine sa vie. 

Cette peinture nous laisse admirer deux groupes de fleurs : l’un, dans un pot rempli de terre bien préparée et l’autre groupe de fleurs, laissées à leur propre sort. Dans le premier cas, on constate une fleur qui profite et l’autre non. Idem dans le second cas.

Qu’est-ce que cela veut bien nous dire ? Cela nous parle de notre réalité. Notre société est ainsi faite : des gens bien encadrés qui ont tout et d’autres privés de tout. Pourtant, paradoxalement, dans chacun de ces deux cas, on envisage la réussite et l’échec. Cela veut dire que l’effort personnel est impératif.

En peu de mots, à travers cette œuvre picturale, je voudrais montrer que l’homme ne dépend pas de son milieu. Sa réussite ou son échec n’est donnée à l’avance. Le milieu peut avoir une influence sur l’homme dans la mesure où ce dernier se laisse influencer. Mais, il est libre. C’est lui-même qui a le dernier mot, pas son milieu ni son entourage. Comme l’a dit Jean Paul Sartre : « L’homme n’est rien d’autre que ce qu’il se fait. »

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages