Pour sa troisième édition, l’association Jacmel Jazz Festival en partenariat avec la Fondation Haïti Jazz a décidé de joindre le Jacmel Jazz Festival à la Journée Internationale de Jazz. Cette nouvelle édition du festival se tiendra à Jacmel entre l’Alliance française, l’école Dessaix Baptiste, la rue du Commerce et le Belvédère du 28 au 30 avril.
 
Au programme, concerts, conférences et ateliers gratuits en compagnie de musiciens talentueux et aussi exposition d’œuvres des peintres haïtiens Eder Romeus et de Charles Alix. Un weekend qui s’annonce d’ores et déjà festif puisque la ville célèbrera également sa fête patronale qui permettra aux différents secteurs et à la ville de Jacmel de bénéficier des retombées de ces événements comme l’hôtellerie, la restauration ou encore les petits commerçants.
 
Les concerts débuteront chaque soir à 7h avec des musiciens tels que le saxophoniste cubain Felipe Lamoglia qui sera accompagné du trio de Johnbern Thomas l’incontournable batteur de jazz haïtien, mais aussi SMS Kreyol qui proposera un son jazz kreol dynamique,Diapana le percussionniste martiniquais, Gessoit Pierre Louis et Josué Alexis le talentueux pianiste de jazz ou encore Jazzistik un groupe de jeunes jazzmen de Jacmel pour ne citer que ceux-là.
 
En outre, depuis la proclamation de la Journée Internationale du Jazz par l’UNESCO en 2011 pour sensibiliser la communauté internationale à la nécessité du dialogue interculturel et de la compréhension mutuelle principalement chez les jeunes, la Fondation Haïti Jazz célèbre chaque 30 avril cette journée.
 
Cette année c’est à Jacmel que cette journée sera célébrée avec la participation du « Kreol Jazz meeting project ». Cette formule a pour objectif de réunir des musiciens des quatre coins du monde se reconnaissant dans le Kreol Jazz et leur permettra de partager leurs talents, visions et idées dans un même esprit afin de faire la promotion de ce style dans toute sa diversité sur un même plateau. Pour sa première sortie public, le groupe sera composée de Joël WidmaierMushy Widmaier et Gerlad Kebreau et de Godwin Louis des Etats-Unis.
 
HPN

Les festivités carnavalesques ont pris fin mercredi aux environs de 4 heures du matin. Mais non sans problèmes avec la pagaille créée par l’ex-président Michel Martelly et son groupe Sweet Micky qui ont défié les autorités qui avaient proclamé la fin des festivités aux envions de 4 heures am. Martelly lui, a mis fin à son carnaval vers 10 heures mercredi matin.

Lire la suite...

La réalité est plus qu'évidente. Des jeunes profitent de la cachette derrière les stands du carnaval pour fumer des produits stupéfiants. Une pratique visible au Champ de Mars, ont observé des reporters de HPN durant les trois jours gras. Cependant, cette pratique existe depuis quelque temps sur cette grande place publique, proche du palais national qui a accueilli le défilé des groupes musicaux.

Lire la suite...

 

Le deuxième jour du carnaval national à Port-au-Prince s’est déroulé lundi non sans anicroches. Toutefois, l’organisation a été meilleure par rapport aux manquements enregistrés pour la première journée. Cependant, la troisième partie du défilé n’a pas été respectée comme prévu. Des retards énormes (temps morts) ont été enregistrés en ce qui concerne le passage des chars sonores et allégoriques, a constaté un reporter de Haiti Press Network.

Lire la suite...

Plus d'articles...

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages