Haïti-Canarval 2018 : Les enfants à la fête

Musique
Typographie

Des milliers de carnavaliers, caravalières et des enfants ont fait le déplacement, dimanche 11 février, dans l'aire du Champ de Mars en vue de participer à cette grande fête culturelle, dont le lancement officiel est traditionnellement marqué par un défilé, a constaté un reporter de Haiti Press Network.

À l'occasion, bon nombre de parents se sont fait accompagner de leurs enfants. Certains sont déguisés en tenue de policier. Question de contribuer à leur épanouissement culturel. La présence de ces enfants en toute quiétude sur le parcours, il faut le dire, semble lancer un vibrant message contre la violence au carnaval. « Malheur à celui qui touche un enfant », dit-on.

S'il est vrai que, pour plus d'un, la participation des enfants à cette activité de grande foule est un risque qu'il ne faut surtout pas courir, certains parents ont jugé bon de faire le contraire.

Par ce geste, ils s'attaquent discrètement à une manière de penser, de faire et d'agir, croient des observateurs. Mettre son enfant au cœur de ce spectacle attirant la grande foule, à l'image de cette fillette et de ce garçonnet portant fièrement l'uniforme de la Police nationale, a donné une plus large dimension à la fête.

Agée de 6 ans, Maya Nabel Le Grand est une haïtiano-américaine. Elle est accompagnée de son frère Lorvenson. Ces gamins comme tant d’autres remarqués sur le parcours, transmettent tièdement un message positif à la société.

« Les policiers ont tous été des enfants d'hier», nous ont-ils dit. Ils souhaitent tous les deux qu'il y ait une cohabitation fraternelle entre les civils et les policiers. Car, selon eux, la sécurité des uns et des autres en dépend.

Interrogée sur cette tenue qui n’a pas manqué de piquer la curiosité de certains spectateurs, leur maman, Mme Le Grand, a tenu à préciser qu'elle est l'aboutissement d'une proposition des enfants eux-mêmes.

Certains membres de leur famille, confie-t-elle, font partie de l'institution policière depuis déjà plusieurs années.

Texte et photo : Ducloford Colin

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages