Haiti-Finances:Suspension des travaux de l'aéroport ! le gouvernement forcé à faire un choix!

Economie
Typographie

Les bailleurs de fonds tels que  le FMI, la Banque Mondiale, la BID et L’UE ont forcé  l’Etat haïtien, à stopper le  projet de réhabilitation  et d’agrandissement de l’aéroport international Toussaint Louverture a annoncé à la presse le  ministre des finances Yves Romain Bastien, le 9 novembre. 

Ce projet de 289 350 457 dollars américains, financé par un prêt auprès de la Industrial and Commercial Bank of China (ICBC)  au taux 4.7% et pour lequel l’Etat haïtien avait donné une avance de démarrage de 43 402 500 dollars en mai dernier à la firme China National Automation Control System Corp (CASC), ne respecte pas les conditions imposées pas ces institutions financières lors de l’effacement de la dette d’Haïti après le séisme de janvier 2010.

Selon les explications avancées par  le ministre Bastien, le gouvernement Haïtien ne peut contracter aucun prêt  à un taux d’intérêt supérieur à 2 %.Haïti ne peut donc  se permettre aucun prêt concessionnel précise le ministre.

Par conséquent, les bailleurs de fonds ont, ainsi   rappelé à l’ordre  les autorités gouvernementales   dans le cadre des travaux de reconstruction de l’aéroport international Toussaint Louverture en prenant soin de les avertir qu’ils ne vont plus faire de dons  à Haïti  si  l’exécutif ne revient pas sur ce contrat paraphé par l’ancienne administration de Michel Martelly.

Au risque de perdre ses donations  dans un contexte post Matthew, M.Bastien a expliqué que  le gouvernement a préféré suspendre ses dits travaux. 

Yves Romain Bastien, persuadé que les43 402 500 dollars américains d’avance de démarrage seront récupérées par les autorités,  révèle   que l’exécutif attend des lettres de ces bailleurs pour montrer à la firme et à l’emprunteur chinois qu’il a été contraint de suspendre ce projet.

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages