Haiti-Economie -Hausse du carburant : Le gouvernement entreprend les discussions

Economie
Typographie

305 gourdes pour la gazoline, 237 gourdes pour le diesel et 231 gourdes pour le kérosène, ce  sont les nouveaux  prix des produits pétroliers qu’envisage d’appliquer sur le marché  le gouvernement Moise-Lafontant. Lors d’une rencontre tenue mardi 9 mai, dans le cadre des discussions visant à augmenter le prix de ces produits, le gouvernement a proposé  aux syndicats des transports en commun une hausse de l’ordre de 116 gourdes sur la gazoline, 88 gourdes sur le diesel et 84 gourdes sur le kérosène.

Les  syndicalistes présents à cette réunion ont fermement rejeté cette proposition a indiqué  Duclos Bénissoit. Certes, ils sont d’ accord pour une augmentation des prix sur le marché local mais pas de cet ordre-là  a expliqué♪  le syndicaliste tout en déclarant  qu’une contre-proposition doit être soumise  au gouvernement ce mercredi. Il a toutefois refusé de dévoiler les nouveaux chiffres proposés. 

Par ailleurs, Duclos Bénissoit a précisé  qu’il ne croyait pas aux arguments avancés par le pouvoir en place pour justifier leur décision d’augmenter les prix des produits pétroliers, d’autant que sur le marché international les  prix ont regressé .

En effet,  selon  Guichard Doré, conseiller du chef de l’état , le gouvernement entend vendre  que le carburant  au même prix qu’ en territoire voisin ,afin de décourager  les chauffeurs dominicains qui viennent régulièrement s’approvisionner sur le marché haïtien. Le conseiller  a souligné  que notre consommation en produits pétroliers est bien supérieure à notre parc d’automobile. De plus selon Guichard Doré  les transporteurs haïtiens ne sont pas les véritables bénéficiaires de la subvention sur le carburant. 

Le gouvernement s’engage en ce sens   à doter les  transporteurs d’une carte de sécurité sociale qui leur permettra d’avoir un fonds de retraite lorsqu’ils ne pourront plus travailler précise Guichard Doré   

Nptons que ,le president Jovenel Moise ainsi que le premier ministre Jack G. Lafontant ont tous deux insisté, la semaine derniere dernière sur la nécessité d'augmenter les prix des produits petroliers.La situation est intenable , l' état ne peut plus se permettre de perdre ainsi  chaque anné 7 milliards de gourdes dans des subventions    avait fait valoir Jack Lafontant  

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages