Haïti-Corruption : Près de 347 millions de gourdes de chèques zombis déjà récupérées dans l’administration publique

Economie
Typographie

Les autorités haïtiennes ont annoncé la récupération de plusieurs millions de gourdes dans une opération visant à combattre la corruption notamment au niveau de l’administration publique où le processus d’assainissement et d’épuration se poursuit, a annoncé le gouvernement.

Des dizaines de millions de gourdes de chèques émis à des personnes fictives dans certaines institutions publiques qui ne travaillent pas pour recevoir un émolument de l’État.

La plupart des cas, ce sont des chèques émis au nom des personnes qui n’existent pas et/ou plus, mais aussi des gens qui vivent pendant plusieurs années à l’étranger et qui reçoivent régulièrement leur salaire.

Au total, pour le MENFP, le MSPP et la PNH seulement, ce sont déjà environ 347 millions de gourdes de chèques zombis qui ont été récupérées et retournées au Trésor public dans le cadre de la lutte pour éradiquer la corruption dans le pays. 

Après le ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP) qui a donné le ton, où déjà les autorités ont récupéré dans seulement trois départements (Ouest, Artibonite, Nord), 72 millions de gourdes de chèques zombis, c’est le tour de la Police nationale d’Haïti qui en a récupéré les siens.

Le chef de la PNH avait annoncé la semaine dernière avoir déjà retourné au ministère des Finances (Trésor public), un lot de chèques évalué à 25 millions de gourdes. Ce qui porte déjà à 75 millions de gourdes les chèques zombis récupérés à la Police nationale d’Haïti, a précisé Michel-Ange Gédéon, lequel promet de mettre fin à cette pratique au niveau de l’institution policière.

Au sein du ministère de la Santé publique et de la Population (MSPP), c’est environ 200 millions de gourdes de chèques zombis qui ont déjà été saisies en dix mois d’opération, selon le chef du cabinet de la ministre de la Santé, Dr Eddy Jean-Baptiste, cité par le quotidien Le Nouvelliste.

Néanmoins, si le directeur général de la Police nationale d’Haïti a informé de l’arrestation de deux membres de l’institution et plusieurs autres en cavale qui font objet d’avis de recherche dans le cadre de cette opération, le MENFP et le MSPP quant à eux n’annoncent encore aucune arrestation liée à cette pratique de corruption qui gangrène les institutions publiques.

Opinant sur la question de chèques zombis émis au sein des bureaux de l’État haïtien, de nombreux observateurs jugent indécents de faire uniquement des récupérations de ces chèques, sans procéder à l’arrestation comme le fait la PNH, de ceux qui sont mêlés de près ou de loin à ces pratiques corrompues.

Alix Laroche

alix.l@hpnhaiti,com 

 

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages