Les facteurs d’influence du prix du carburant

Economie
Typographie

Les produits pétroliers rentrent dans la vie quotidienne de toutes les sociétés à travers le monde. Son utilisation prépondérante lui confère un aspect stratégique et transversal. Toute augmentation ou diminution influe sur le fonctionnement général de la population. Ce marché est régulé et la valeur est déterminée par rapport à l’évolution du cours des produits pétroliers sur le marché international. Des facteurs géopolitiques affectent souvent sur le cours du pétrole.

Le prix des produits à la pompe dépend en général de 4 facteurs :

1-     Le prix brut du baril

Le coût du pétrole brut est fonction de plusieurs paramètres tels : les coûts techniques de production, la qualité du pétrole brut, les impôts exigibles par l’Etat qui délivre le permis d’exploitation, la marge de la compagnie productrice.

Il y a différence entre le coût et le cours du pétrole. Ce dernier détermine le prix du produit sur le marché international et varie en fonction de l’offre et de la demande.

2-     Les coûts de raffinage et de distribution,

Ces coûts regroupent les différentes phases de transformation du pétrole brut aux produits destinés à la commercialisation. Ils représentent en moyenne 10 à 20 % du cours du baril.

3-     Les taxes prélevées par les Etats,

Les taxes représentent une grande part dans la structure des prix et elles varient d’un pays à un autre. Les recettes pétrolières occupent une place considérable dans les lois de finances. En Haïti, l’Etat perçoit plus de 28% du prix de vente de l’essence.

4-     Le taux de change

Ce facteur est très déterminant sur la fixation du prix surtout dans les pays à forte inflation où la parité de change est très instable. Sur le marché international, les produits pétroliers sont vendus en dollar. La dépréciation de la gourde influe sur la marge que devrait collecter l’Etat sur les produits pétroliers.

Lors de l’élaboration du budget national, les recettes pétrolières devraient être affectées uniquement aux activités d’investissement. Cette affectation permettrait de mesurer la rentabilité de la vente des produits à la pompe.

Considérant l’impact de toute augmentation de ce produit stratégique, les dirigeants devraient essayer au maximum de réduire les dépenses publiques en éliminant celles non nécessaires au bon fonctionnement des institutions étatiques et en priorisant les dépenses d’investissement.

 

John Earl Etzer LEGROS, CPAH      

Master II en gestion financière

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages