Nouveau bulletin de la CNSA : Dégradation de la situation alimentaire

Economie
Typographie

 

La Coordination Nationale  de la Sécurité Alimentaire (CNSA), dans son bulletin pour le mois en cours, note un accroissement  de 3% du taux le coût du panier alimentaire sur toute l’étendue du territoire national durant le deuxième trimestre de cette année.

 Comparée au deuxième trimestre de l’année antérieure la valeur du panier alimentaire, constitué de 6 produits de base que sont le riz, le maïs, la farine de blé, les haricots, le sucre et l’huile végétale, a crû de 8 %, selon les chiffres confiés par la CNSA. Contrairement au premier trimestre de l’année en cours, le panier de la ménagère a essuyé un accroissement de 3 % durant le deuxième trimestre.

 Estimé à 266 gourdes en mars 2018, la valeur monétaire du panier est passée à 1 305, 1 300 et 1 293 gourdes respectivement en avril, mai et juin. « En rythme annuel, la valeur du panier a augmenté respectivement de +12 %, +6 % et +6,4 % respectivement en avril, mai et juin »,  précise-t-on dans le bulletin de la CNSA.

 La hausse des prix dans les zones frontalières demeurent plus considérable, particulièrement à Ouanaminthe. Ils sont chiffrés à 1 444 gourdes en raison de l’augmentation des frais de douanes sur des produits en provenance de la République Dominicaine. S’inventoriant respectivement à 1 390 et 1 364 gourdes, Cap-Haïtien et Jacmel sont en effet les autres villes où le coût du panier alimentaire est plus élevé. Suivant les projections de la CNSA suite à l’analyse des prix sur les marchés régionaux, entre juillet et septembre, la situation alimentaire sera stable. Cette prévision est due à la dernière classification du mois de juin.

 Ces calculs, convient-t-il de préciser, ont eu lieu avant les événements provoqués par l’annonce de la montée des prix des produits pétroliers.

 

Wadner Voltaire

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages