Haïti-crise : Le Premier ministre insiste sur le dialogue et le procès de Petro Caribe

Economie
Typographie

 

 

 

Trois jours après l’adresse à la nation du président de la République, le Premier ministre Jean Henry Céant s’est à son tour adressé aux Haïtiens pour annoncer des mesures susceptibles de faire baisser le cout de la vie, l’une des revendications lors des manifestations qui ont secoué le pays pendant dix jours.

 

 

 

Samedi soir, M. Céant a insisté sur trois points dans son message : la lutte contre la corruption et la contrebande, la baisse des prix des produits de première nécessité et la tenue d’un dialogue. Il a d’abord réitéré son engagement à faire le procès sur le scandale des fonds du programme de Petro Caribe estimés 4,2 milliards de dollars.

 

 

 

Selon une enquête partielle réalisée par la Cour des Comptes, l’argent qui devrait financer des projets a été mal dépensé, détourné ou dilapidé par des hauts fonctionnaires de l’état et des firmes engagées pour des travaux.

 

 

 

« Le pays doit tracer un exemple sur cette affaire. Je dis aux jeunes que je tiendrai ma promesse de faire la lumière sur ce dossier », a dit M. Céant. En ce sens il a indiqué que dans les prochains jours il comptait nommer des nouveaux directeurs à l’ULCC et à l’UCREF deux organismes chargés d’enquêter sur les dépenses de l’état.

 

 

 

Pour répondre à une autre revendication de la population, le PM a indiqué qu’il allait baisser de 30% les dépenses de la Primature, appelant la Présidence et le Parlement à faire pareil. Il a aussi souhaité réduire les privilèges accordés aux hauts fonctionnaires de l’état.

 

 

 

Enfin il a annoncé une rencontre avec des importateurs et des producteurs afin de faire baisser le cout de produits comme le riz.

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages