Haïti-dollars : des maisons de transfert ferment leurs guichets en signe de protestation

Economie
Typographie

 

 

 

 

 

Moins de 24 heures après la conférence de presse du président de la République, Jovenel Moise, au Palais national, menaçant de prison les opérateurs de change qui font des profits débordants aux dépends de la population, certains bureaux de transferts ont décidé de fermer leurs portes ce mardi 23 juin, a constaté Haïti Press Network.

 

 

Cette décision est prise en réaction aux nouvelles mesures et pour protester contre la circulaire de la Banque de la République d’Haïti (BRH), faisant exigence aux maisons de transfert de payer en gourdes les transferts internationaux, sauf si le client dispose d’un compte bancaire en dollar américain.

 

 

 

« La décision est maintenue jusqu’à nouvel ordre » a déclaré le président de l’union des agents de transfert d’Haïti (UNATHA), Pierre René qui juge « arbitraire » la mesure de la BRH est arbitraire.

 

 

« La Banque Centrale ne peut nullement demander aux maisons de transfert de payer en gourdes si le bénéficiaire requiert le paiement à n’importe quel point de service (succursale, agence, bureau, kiosque) sur le territoire national, au taux de référence publié par la BRH quotidiennement ».

 

 

 

La fermeture de ces bureaux de transfert montre clairement que les autorités n’ont jusqu’à présent, aucun contrôle sur les agents économiques, qui stockent et qui font le commerce des billets verts.

 

 

 

Yves Paul LEANDRE

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages