Haïti-économie : Libeller les prix en gourde, le gouvernement rencontre des secteurs clés

Economie
Typographie

 

 

Le gouvernement haïtien a rencontré vendredi des représentants de la Chambre de Commerce et d’Industrie d’Haïti, de la Chambre de Commerce Haïtiano-Américaine (AMCHAM) et du secteur privé des affaires en vue de définir les modalités de respect et d’application des mesures concernant l’affichage des prix des produits en monnaie nationale. Lors d’un point de presse ayant suivi cette rencontre en sa résidence officielle, le premier ministre Joseph Jouthe a fait savoir que ces mesures permettent au Gouvernement d’agir à très court terme sur les fluctuations des prix.

 

LCes derniers jours, le gouvernement a pratiqué ces dune communication intensive sur les dispositions prises pour que les prix des produits soient affichés en gourde, la monnaie nationale. Pour le premier ministre Jouthe qui rappelle que ces mesures seront en vigueur à partir lundi 7 septembre 2020, celles-ci entrent dans le cadre d’une maitrise de l’inflation et de la stabilisation du taux de change du dollar américain.

 

A travers le Ministère du Commerce et de l’Industrie, le gouvernement restera à l’écoute pour accompagner les entrepreneurs pendant le déroulement du processus, déclare Joseph Jouthe qui souligne également que les acteurs de l’économie fonctionnent dans un cercle vicieux en pratiquant une anticipation négative qui aggrave la pénurie du dollar et la décote de la gourde. Ainsi, les conséquences sont catastrophiques non seulement sur le marché de change mais aussi elles accélèrent l’inflation alors que l’on constate une dollarisation de l’économie du pays où les gens font de plus en plus usage du dollar pour les transactions.

 

En ce qui concerne l’affichage des prix en gourdes, le chef du Gouvernement laisse entendre qu’il s’agit d’un outil leur permettant d’agir à très court terme sur une variable simple : la monnaie des transactions sur le territoire national.  Selon lui, l’objectif de ces manœuvres est de rendre disponible le dollar américain pour les transactions liées à l’importation et c’est une façon de faire baisser la tension sur le marché des changes de cette devise.

 

Invitant les commerçants et les prestataires de services à collaborer avec les autorités pour le succès de ces mesures, M Jouthe en a profité pour remercier le secteur privé qui, dit-il, finance le budget du pays et a promis de multiplier des discussions de façon sereine afin de continuer à protéger le secteur privé des affaires.

 

Marvens Pierre

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages