Haïti-Séisme : Le CCRIF versera 40 millions de dollars au gouvernement 

Economie
Typographie

 

 

A la suite du séisme dévastateur du 14 août, le pays a enregistré de nombreux dégâts matériels ainsi que des pertes en vies humaines. Le Mécanisme d'assurance contre les risques de catastrophe des Caraïbes (CCRIF) se prépare à verser un paiement en deux temps au gouvernement en vue de financer des activités gouvernementales rapides et tangibles visant à soutenir les pauvres et les vulnérables touchés par le séisme dans la région du Grand Sud.

Le CCRIF SPC versera environ 40 millions de dollars américains au gouvernement d'Haïti à la suite du tremblement de terre dévastateur de magnitude 7,2 qui a frappé Haïti le 14 août 2021, affectant considérablement la ville des Cayes. Ce paiement représente la limite de couverture totale en vertu de la police d'assurance paramétrique du pays pour les tremblements de terre pour l'année d'assurance 2021/22, lit-on dans un communiqué publié mercredi 18 août. 

Suivant les paramètres du CCRIF, une première tranche de 15 millions de dollars américains doit être versée au gouvernement dans la semaine suivant l'événement et le montant restant d'environ 25 millions de dollars américains dans la fenêtre de 14 jours, pour permettre la vérification indépendante des résultats du modèle. 

Selon le ministre de l’Économie et des Finances, Michel Patrick Boisvert, l'accès aux polices d'assurance paramétriques proposées par le CCRIF et d'autres mécanismes de financement des risques permet de mieux gérer l'impact de ces catastrophes sur les finances publiques et de renforcer la résilience financière à moyen terme, compte tenu de la prolifération et de la récurrence des catastrophes naturelles. 

« Pour un pays comme Haïti, qui est exposé à de multiples risques de catastrophes naturelles, il est impératif pour nous d'adopter des mesures préventives pour réduire la vulnérabilité aux chocs, tout en améliorant la préparation et la réponse aux catastrophes. », a poursuivi le grand argentier de la République.

Le CCRIF continuera à fournir une couverture contre les tremblements de terre à Haïti pour le reste de l'année d'assurance qui se termine le 31 mai 2022, en vertu d'une caractéristique spéciale de la police contre les tremblements de terre connue sous le nom de Rétablissement de la couverture assurée (RSIC). Le RSIC, introduit par le CCRIF en 2017, permet d'accéder à la couverture une fois que la limite de couverture maximale d'un pays a été atteinte.

 

Marvens Pierre

 

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .