Si Washington multiplie des démarches pour forcer les protagonistes haïtiens à former un nouveau Gouvernement avant la fête de Noël, la République Dominicaine à travers son candidat à la présidence du PNVC, Ramfis Domínguez Trujillo va dans le même sens ce jeudi 28 novembre 2019, en proposant que son pays soutienne le processus de dialogue et le projet de reconstruction en Haïti, de façon à mettre un terme au joug que représente le poids de la migration illégale haïtienne dans le budget national dominicain.

 

 

 

 Le candidat à la présidence, Ramfis Domínguez Trujillo, déclare avoir prédit, il y a possibilité d'une guerre civile en Haïti, si rien n’est fait pour stopper cette hémorragie avec de graves répercussions pour la République dominicaine.

 

Le candidat à la première magistrature de la nation dominicaine indique que la République Dominicaine risque d’avoir plus d’haïtiens que dominicains dans l’alma mater, et ce serait une tragédie nationale, lance Ramfis Domínguez Trujillo

 

Une déclaration qui précède la visite officielle cette fin de semaine en Haïti, du Sous-secrétaire d’état aux affaires politiques des Etats Unis, David Hale.

 

 

 

Le Diplomate américain  effectuera sa visite 9 mois après la première en février dernier  et deux semaines après la visite de la Représentante permanente des États-Unis auprès des Nations Unies, Mme Kelly Knight Craft. Le département d’Etat affiche sa détermination à favoriser une issue à la crise politique en Haïti qui semble perdurer et dérangerait même la Maison Blanche.  

 

Un accord entre l’opposition et le président Jovenel Moïse est indispensable pour la ratification d’un nouveau Premier Ministre par les deux branches du Parlement. La démarche de l’administration américaine est d’installer un gouvernement légitime avant la caducité du Parlement en janvier 2020.

 

 

 

Yves Paul LEANDRE 

 

Le ministère dominicain de la Défense a indiqué qu'il surveillait en permanence l'évolution de la situation en Haïti, tout en se préparant à toute éventualité grâce à la technologie moderne et la capacité de réagir à toute forme de situation nécessitant la protection et la défense de la sécurité du pays".

 

Actuellement, ajoute-t-il, "il n'est pas nécessaire d'adopter de nouvelles mesures spéciales, bien qu'elles ne soient pas rejetées à l'avenir, à condition que cela soit nécessaire".

 

Au cours des deux dernières années, la gestion de la sécurité des frontières, qui constitue l'une des principales missions des forces armées, a totalement changé, a-t-il déclaré.

 

Le ministère de la Défense a déclaré qu'il avait renforcé les unités déployées au niveau de la zone frontalière avec davantage de soldats. Environ 9 000 membres de l'armée dominicaine sont actuellement signalés le long de la frontière. Tous ont reçu une formation spécialisée et des compétences de communication, ainsi que de nouveaux matériels de transport sans oublier des équipements de surveillance, tels que des drones, des caméras de surveillance vidéo et des unités de patrouille dans la zone maritime.

 

Ces mesures adoptées sur instruction du ministère de la Défense ont permis d'améliorer la surveillance et la capacité de réaction, exprimées dans une déclaration adressée à LISTÍN DIARIO.


De plus, il indique que les infrastructures routières stratégiques, les installations militaires et le réseau d'unités de contrôle modernes inter-institutions ont été créés (5 sont déjà en service et le sixième sera mis en service). Ils travaillent de manière coordonnée avec tous les départements du MIDE impliqués, ainsi qu'avec les autres agences gouvernementales agissant à la frontière.

 

HPN

 

Source : LISTIN DARIO

 

 

 

 

Eddy Pierre, est le nom d’un jeune ressortissant haïtien de 18 ans, qui a été retrouvé pendu, les mains liées dans la municipalité de Montellano, à Puerto Plata, en République Dominicaine.

 

L'adolescent a été retrouvé pendu à un arbre dans un champ de canne à sucre, à côté du ranch typique Azúcar de la municipalité de Montellano, selon ce qu’a rapporté le journal dominicain El Caribe, dans sa version électronique.

 

La victime vivait dans une localité appelée El Tamarindo. Une enquête est ouverte, les autorités priorisent la thèse d'un homicide.

 

DO/HPN

 
Un ressortissant haïtien, Dave Dorival, a été tué et un autre, Daniel Jean, blessé ce mardi après-midi, dans l’effondrement d'un bâtiment en construction dans la ville dominicaine de Santiago. La Police a immédiatement ouvert une enquête pour établir les circonstances et les causes de l'accident. la thèse des averses qui s'abattent sur la ville est la principale cause retenue pour le moment.
 
Trois personnes  ont péri dans ce drame. L’une des deux autres victimes, Joan Manuel Cruz Rivera, étant de nationalité dominicaine. L’identité de la 3e n’a pas encore été révélée.
 
Les recherches se poursuivaient dans la perspective de trouver trois autres personnes portées disparues et dont la nationalité n’a pas été communiquée.
 
DO
 
 

 

 

Deux personnes ont été tuées et au moins quatre blessées à la suite d'une explosion survenue hier soir dans le secteur d'Evaristo Morales, dans le district national. Les informations circulant autour de cet accident feraient croire que plusieurs haïtiens seraient victimes dans cette explosion.

 

Plusieurs unités du service d'incendie de la capitale se sont rendues dans l'immeuble situé rue Emiliano Tardiff, à l'angle de Porfirio Herrera, où elles ont recueilli les corps, qui n'avaient pas encore été identifiés.

 

Les blessés ont été emmenés à l'hôpital Ney Arias Lora par le personnel du service 9-1-1 et leur état n'est apparemment pas grave.

 

En expliquant ce qui s'est passé, le chef des pompiers du district, José Luis Herasme, a déclaré que l'explosion s'était produite lorsque des ouvriers du bâtiment avaient peint une citerne à l'aide d'un produit inflammable.

 

Vers minuit, des pompiers étaient toujours sur les lieux pour fouiller dans les décombres pour voir s’il y avait plus de personnes piégées.

 

À la place des événements se trouvaient de nombreuses personnes de nationalité haïtienne intéressées par le sort de leurs compatriotes qui y travaillent.

 

«Nous avons reçu un appel vers 10 heures du soir à cause d'une explosion et avons immédiatement envoyé plusieurs unités, dont l'unité de sauvetage Huron du district national responsable du sauvetage des blessés, soit quatre au total, qui ont été livrés au personnel de santé et à deux personnes décédées qui ont été remises à Inacif », a déclaré le responsable du service des incendies sans fournir d'informations sur la nationalité de ces personnes.

 

 

Il a dit qu'ils faisaient toute la procédure de rigueur pour déterminer s'il y avait plus de personnes sous les décombres et déterminer les causes de l'explosion.

 

HPN

Source : Listin Diario

 

 

 

Les autorités dominicaines se montrent préoccupées par rapport à la crise à laquelle fait face Haïti depuis quelques temps. Une situation chaotique causée par la pénurie d’essence constatée sur le marché local. Par mesure de précaution, les autorités dominicaines décident de fermer temporairement sa frontière avec Haïti. 

Lire la suite...

 

Les autorités de la migration dominicaine continuent avec les opérations de rapatriement massif  à la frontière haïtiano-dominicaine. Au cours des trois premiers mois de l’année 2019, 23941 cas de rapatriement et 265 retournés spontanés ont été recensés par le GARR au niveau des points frontaliers officiels et non officiels. Des mineurs non accompagnés n’ont pas non plus été épargnés. Soixante-dix-neuf (79) ont été enregistrés à Malpasse (Ouest) et dans des points non officiels de la commune de Ferrier (Nord-est)

Lire la suite...

Plus d'articles...

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages