Dans son discours d'investiture, le nouveau chef d'Etat dominicain, Luis Abinader déclare que la relation bilatérale avec Haiti est très importante. Et en ce sens, il promet de renforcer la coopération entre les deux peuples, dans un rapport de bon voisinage tout en travaillant pour une meilleure approche au niveau des frontières, conjuguant ainsi les efforts pour le bien-être des deux nations.
 
 
La présence du Président d'Haïti, Jovenel Moïse à la cérémonie d'investiture, a été bien appréciée par la nouvelle équipe de Luis Abinader et la délégation américaine conduite par le secrétaire d'Etat, Mike Pompeo, assisté de Michaël G.Kozak, assistant-secrétaire au département d'Etat pour les affaires hémisphériques.
 
 
Ce 16 août 2020, a été une bonne occasion pour le chef de la diplomatie américaine de s'entretenir pendant quelques minutes avec le Président Jovenel Moïse, sur ses priorités comme la mise sur pied du Conseil électoral provisoire, l'organisation des élections législatives et le renforcement de l'état de droit et le respect des droits humains en Haïti. Pour Mike Pompeo, ce sont les éléments clés pour le processus démocratique.
 
 
Le mot d'ordre de Washington est d'abord : renforcer la sécurité dans la région et forcer les deux pays, à travailler à la croissance économique des deux peuples partageant la même Île.
 
 
Yves Paul LEANDRE

 

 

 

Le président Jovenel Moise en visite officielle ce dimanche en République dominicaine pour assister à l’investiture du nouveau président Luis Abinader pourrait avoir un entretien avec le secrétaire d’état américain Mike Pompeo présent à la cérémonie, a appris Haïti Press network.

 

« Le secrétaire d'Etat américain s'entretiendra avec le Président de la République, Jovenel Moïse, pour fixer une date pour les prochaines élections législatives au plus vite, la formation du nouveau Conseil électoral provisoire (CEP) et de renforcer le soutien à l'établissement d'un état de droit en Haïti », selon des sources proches des deux parties.

 

M. Pompeo doit également rencontrer ce dimanche, le président sortant, Danilo Medina, selon le sous-secrétaire par intérim des Affaires de l'hémisphère occidental, l'ambassadeur Michaël Kozak.

 

De retour d'un voyage en Jamaïque en janvier dernier, où le chef de la diplomatie américaine, avait rencontré le ministre haïtien des Affaires étrangères d'alors, Mike Pompeo avait exprimé l'inquiétude des États-Unis face à la situation politique qui se déroulait en Haïti, secoué par des manifestations antigouvernementales.

 

Yves Paul LEANDRE

 

 

 

 
 
 
Le Ministre Dominicain de la Santé Rafael Cardenas a  annoncé, hier dimanche 8 mars 2020, que trois  (3) nouveaux cas de Coronavirus  en République Dominicaine. Les informations fournies par le ministre Dominicain font état d'un cas qui serait une dominicaine vivant en Italie. Ainsi, le nombre de personnes contaminées passerait  à 5 en République Dominicaine.
 
 
 
En Haïti, un accord a été signalé  entre le Réseau Haïtiens de Journalistes en Santé (RHJS) et l’Association des Journalistes Haïtien (AJH) en vue de la tenue d’une campagne de sensibilisation contre le Coronavirus. Atelier de formation pour les journalistes, diffusion de messages de sensibilisation, information de la population sur le Covid-19 entre autres engagements pris dans cet accord.
 
 
 
Deux  journées d’orientation pour les journalistes ont été organisées par le Ministère de la Santé Publique et de la Population (MSPP) dans le cadre de la préparation à une éventuelle introduction du nouveau Coronavirus en Haïti.
 
 
 
Signalons que la Ministre de la Santé Publique et de la population, Dr Marie Gréta Roy Clément a rencontré, le 5 mars 2020,  le comité exécutif de la Fédération nationale des maires haïtiens (FENAMH) autour de la sensibilisation et la mobilisation communautaire sur le Coronavirus.
 
 
GL

 

 

 

Le Corps spécialisé de la sécurité des frontières (Cesfront) a informé ce mardi que pas moins de 806 ressortissants haïtiens, dits en situation irrégulière, ont été appréhendés au cours d’une série d’opérations menées dans la zone frontalière.

 

L’information, rapportée par le journal El Nacional, a été communiquée par le directeur du Cesfront, le colonel José Manuel Durán Ynfante, qui ajoute que plusieurs véhicules et des marchandises dont des boites de cigarettes et des paquets d’un produit assimilé à de la marijuana ont également été saisis.

 

Les opérations ont été menées dans les provinces de Dajabón, Elías Piña, Independencia et Pedernales. Les « sans-papiers » haïtiens  ont été remis à la direction générale des migrations pour les suites nécessaires.

 

Le colonel Durán Ynfante a déclaré avoir coordonné ces opérations conformément aux instructions du ministre de la défense, le lieutenant-général Rubén Darío Paulino Sem, qui a également ordonné de renvoyer dans leur pays, tous les ressortissants haïtiens cherchant à s’installer de manière illégale sur le territoire dominicain.

 

 Dodeley Orélus

 

 

Le ministre dominicain de la santé publique, Dr Rafael Sánchez Cárdenas, a annoncé ce lundi matin, lors d’une conférence de presse que son pays a enregistré le rétablissement de deux personnes atteintes du nouveau coronavirus. Il s’agit d’un enfant de 12 ans, qui avait voyagé en Europe (en Espagne et en Italie) et d’une jeune fille de 26 ans, selon ce qu’a fait savoir le ministre Rafael Sánchez Cárdenas qui a indiqué que le nombre de personnes atteintes de la maladie est passé de 202 à 243 entre dimanche et ce lundi matin.

 

 

Le ministre Sánchez Cárdenas se félicite du fait, a-t-il dit, que les traitements suivis dans son pays, en appliquant le protocole de l’organisation mondiale de la santé, porte fruit. En ce qui concerne le patient italien, le premier cas confirmé de Coronavirus en République Dominicaine, son cas s’est un peu aggravé avec une pneumonie, informe le ministre Sánchez Cárdenas qui rappelle que, pour ce patient, la période d’isolement et de traitement médical est déjà écoulée.

 

 

Actuellement, dit-il, 56 personnes font l’objet d’un suivi hospitalier et 143 cas sont suivis à domicile. Pas moins de 3 décès dus au COVID-19 ont été enregistrés en République Dominicaine où 243 cas ont été confirmés.

 

 

DO/HPN

 

 

Sous l’égide de l'Organisation mondiale des douanes et de l'Union européenne, les responsables des douanes d’Haïti et de la République Dominicaine, ont participé hier mardi 11 février, à une session de formation sur le rôle des douanes dans le cadre du programme binational. Ont pris part à la formation, le directeur général du bureau des Douanes de la République dominicaine, M. Enrique A. Paniagua, la vice-présidence régionale de l'OMD pour les Amériques et les Caraïbes; Gianluca Grippa, le chef de la délégation de l'Union Européenne en République Dominicaine et M. Romel BELL, directeur général de l’administration Générale des Douanes d'Haïti.

 

 

Cette activité réalisée dans un hôtel à Santo Domingo, a permis au représentant de l’ordonnateur national haïtien, Hervé Philippe d’y prendre part, de même que l'Ambassadeur Antonio Vargas Hernández, Directeur général de la coopération multilatérale et Ordonnateur national des Fonds européens de développement, qui ont montré les mécanismes de contrôle des bureaux de douanes, leurs rôles  à jouer  dans la circulation des marchandises au niveau des frontières.

 

 

Selon l’Ambassadeur, les régimes douaniers appliqués à la frontière, influencent considérablement le rôle de l'industrie nationale dans le commerce international et contribuent grandement à l'économie nationale. Il insiste pour que les formalités soient simples et rentables pour le mouvement transfrontalier des marchandises, ce qui va, selon lui, stimuler la croissance économique grâce à la participation nationale au commerce international.

 

Le Directeur général de la coopération multilatérale, Antonio Vargas Hernández, a souligné l'importance de la facilitation des échanges, comme l'un des principaux facteurs du développement économique des nations et fait partie de l'agenda politique des deux pays en matière de bien-être, de réduction de la pauvreté et de développement économique.

 

L’Ordonnateur national des Fonds européens de développement, a déclaré que dans un environnement mondial hautement compétitif, le commerce international et les investissements se dirigent nécessairement vers des pays qui offrent une plus grande efficacité et en même temps diminuent les coûts élevés des entreprises bureautiques.

 

 

Yves Paul LEANDRE

 

 

 

 

 

 

Si Washington multiplie des démarches pour forcer les protagonistes haïtiens à former un nouveau Gouvernement avant la fête de Noël, la République Dominicaine à travers son candidat à la présidence du PNVC, Ramfis Domínguez Trujillo va dans le même sens ce jeudi 28 novembre 2019, en proposant que son pays soutienne le processus de dialogue et le projet de reconstruction en Haïti, de façon à mettre un terme au joug que représente le poids de la migration illégale haïtienne dans le budget national dominicain.

 

 

 

 Le candidat à la présidence, Ramfis Domínguez Trujillo, déclare avoir prédit, il y a possibilité d'une guerre civile en Haïti, si rien n’est fait pour stopper cette hémorragie avec de graves répercussions pour la République dominicaine.

 

Le candidat à la première magistrature de la nation dominicaine indique que la République Dominicaine risque d’avoir plus d’haïtiens que dominicains dans l’alma mater, et ce serait une tragédie nationale, lance Ramfis Domínguez Trujillo

 

Une déclaration qui précède la visite officielle cette fin de semaine en Haïti, du Sous-secrétaire d’état aux affaires politiques des Etats Unis, David Hale.

 

 

 

Le Diplomate américain  effectuera sa visite 9 mois après la première en février dernier  et deux semaines après la visite de la Représentante permanente des États-Unis auprès des Nations Unies, Mme Kelly Knight Craft. Le département d’Etat affiche sa détermination à favoriser une issue à la crise politique en Haïti qui semble perdurer et dérangerait même la Maison Blanche.  

 

Un accord entre l’opposition et le président Jovenel Moïse est indispensable pour la ratification d’un nouveau Premier Ministre par les deux branches du Parlement. La démarche de l’administration américaine est d’installer un gouvernement légitime avant la caducité du Parlement en janvier 2020.

 

 

 

Yves Paul LEANDRE 

Plus d'articles...

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages