Les 20 ressortissant-e-s haïtiens qui ont été arrêtés illégalement au marché frontalier d’Elias Piña, le 16 janvier dernier, ont été relâchés dans la matinée du 17 janvier 2016. Ces usagers dudit marché frontalier ont été par la suite reconduits à la frontière de Carisal/Elias Piña, selons des informations fournies par le Groupe d'Appui aux Rapatriés et Refugiés  (GARR.)

Lire la suite...

30030 migrant-e-s haïtiens rapatrié-e-s et 35536 retourné-e-s spontané-e-s ont été enregistrés de janvier à décembre 2016 dans 50 points frontaliers officiels et non officiels haïtiano-dominicains.  Au  nombre de ces ressortissant-e-s figurent 1249 mineurs non accompagnés, a rapporté le GARR tout en dénonçant les traitements infligés aux migrant-e-s haïtiens lors des opérations de rapatriements tels humiliation, harcèlement, bastonnades et emprisonnement.

Lire la suite...

Selon le journal dominicain Diario Libre, les mesures d’interdiction d’entrée par voie terrestre des 23 produits dominicains sont levées. « Il n’y a pas aujourd’hui des mesures d’interdiction concernant l’entrée des 23 produits dominicains », a déclaré Pierrot Délienne Rapporté par le journal en date du 29 septembre 2016.

Lire la suite...

Des agents de la migration accompagnés de soldats dominicains ont forcé environ 20 usagers  haïtiens de la frontière de Carisal/Elias Piña à monter dans un bus en direction de la République voisine. Ce bus venait tout juste de reconduire 42 migrant-e-s haïtiens dont 37 hommes, 3 femmes et 2 enfants, le lundi 16 janvier 2016, a-t-on lu dans un communiqué du le GARR.

Lire la suite...

 

Robert Vexilus l’un des proches des deux ressortissants haïtiens qui ont été lâchement abattus, à Los Mosquitos, une province dominicaine de Puerto Plata, réclame justice et réparation. Lors d’un entretien  avec le GARR,  le mardi 8 novembre 2016, M. Vexilus  requiert l’appui des autorités judiciaires haïtiennes pour trouver les coupables.

Lire la suite...

A l’occasion du troisième (3ieme) anniversaire de l’arrêt du Tribunal Constitutionnel dominicain TC 168-13, qui a en effet décidé que «les enfants nés sur le territoire dominicain de parents étrangers en transit n’ont pas la nationalité dominicaine», la Fondation « Zanmi Timoun », le Collectif « Défenseurs Plus » et le Collectif des Organisations de Défense des Droits des Migrants Rapatriés (CODDEMIR) dénoncent les conditions dans lesquelles les haïtiens/haïtiennes sont déportés de la République Dominicaine, déplorent les situations et les traitements que subissent nos compatriotes venant de la République Dominicaine.

Lire la suite...

Plus d'articles...

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages