Dans ce rapport élaboré sur le budget du Conseil Électoral Provisoire (CEP) disant ne détenir d’aucune référence légale tout en continuant à jouir des privilèges juteux, l’organisation dénommée Sant Karl Lévêque s’est proposée de zoomer sur le CEP dont les membres sont en poste depuis les dernières élections.

 

« Les conseillers électoraux avaient un mandat pour organiser strictement les élections de 2015 et 2017. Après la réalisation des élections, le mandat desdits conseillers devrait arriver à terme » rappelle la SKL.

 

Selon l’organisation de droits humains, il existe au sein de la République une  « institution » sans mission et sans provision légale jouissant dans une opacité extrême de privilèges juteux financés par les biens et les fonds publics. « À quel titre conservent-il les privilèges suivants et pourquoi la République ne dénonce pas un tel scandale ? » se demande la SKL.

 

Par rapport aux litiges entre les parlementaires déchus et l'exécutif haïtien, la SKL a opiné. « S’il est vrai que le CEP n’a aucune provision légale pour se prononcer à quelque titre que ce soit sur la situation ou le conflit actuel entre l’exécutif et le parlement, il n’en demeure pas moins vrai qu’il ne dispose d’aucun mandat ou mission qui habiliterait ses conseillers à continuer dans la jouissance des privilèges sur le dos du peuple », lit-t-on dans le rapport.

 

La SKL dit demander instamment au représentant du secteur des droits humains de prendre ses distances par rapport à cette institution qui fonctionne en usurpation totale de fonction au sein de la République.

 

Godson LUBRUN

 

 

 

Le leader du parti de l'Union Nationale pour l'Intégrité et la Réconciliation (UNIR), Clarens Renois, a exprimé samedi sa réserve concernant les déclarations du Secrétaire d'État Américain, Mike Pompeo pressant les autorités haïtiennes d’organiser rapidement des élections dans le pays. L'officiel américain a tenu ses propos en marge d'une rencontre à Kingston en Jamaïque à laquelle a pris part le ministre haïtien des affaires étrangères, Edmond Bocchit.

 

 

 

En réaction, Clarens Renois a soutenu que la démocratie n'est pas seulement le fait d'organiser une élection sans se soucier de la qualité de celle-ci. " Dans les conditions actuelles, il y a 99% de chance qu’une élection soit confisquée par ceux qui entretiennent le chaos : trafiquants de drogue, d’arme et corrompus", a martelé Clarens Renois.

 

 

 

Depuis le 13 janvier 2020, le parlement haïtien a été constaté caduc par le Président haïtien Jovenel Moïse. Une voie ouverte à une gouvernance par décret jusqu'au retour à l'ordre constitutionnel.

 

 

Dans une déclaration conjointe en date du 22 aout, des représentants d’institutions religieuses, d’organisations de la socicipales.iété civile et des droits humains ont exprimé leurs préoccupations par rapport à la non-publication dans le Moniteur des résultats de la première phase des élections indirectes, devant constituer les assemblées municipales.

Lire la suite...

 
 
Le premier ministre Jean-Henry Céant, qui a rendu visite ce lundi au conseil électoral provisoire (CEP), a confirmé la mise  en place des structures pour organiser les élections dans les délais fixés par la loi.
 
Ce n’est pas ma première visite au CEP et nous viendrons très souvent ici car nous sommes dans une année électorale, a souligné le Premier Ministre Jean Henry Céant, rappelant l’engagement qu’il avait pris d’organiser le scrutin en octobre prochain.
 
L’organisation de ces joutes participe également de la mission que lui a confiée le président, a encore précisé Me Céant.
 
C’est pour cela, a-t-il dit, que nous nous sommes engagés à travailler avec le CEP, nous enquérir des problèmes et dégager des pistes de solution pour la bonne tenue des élections.
 
S’agissant de la plainte déposée ce lundi au Parquet de Port-au-Prince dans le dossier Petro Caribe, le chef de la Primature a précisé que des personnes et des compagnies sont concernées.
 
L’Etat est la première victime et l’Etat a porté plainte, a dit Me Ceant, promettant  de rendre publique la requête qui a été déposée.
 
Il n’y a rien de sorcier et ce n’est pas de manière exceptionnelle que la plainte a été déposée, selon le premier ministre qui affirme avoir tenu compte du rapport de la Cour des Comptes.

 

Le Conseil électoral provisoire (CEP) dit attendre encore la décision du pouvoir Exécutif pour combler, via les élections, les postes vacants des anciens députés de Marchand Dessalines et de Cerca-la-Source, respectivement Garcia Delva et de Rony Célestin. Mais aussi celui de l’ancien commissaire de police, Guy Philippe élu sénateur de la Grand’Anse, pourtant condamné pour trafic de drogue aux États-Unis d’Amérique.

Lire la suite...

C'est un travail de titan que l'observatoire pour l’institutionnalisation de la démocratie(OCID) vient de réaliser. Tous les problèmes rencontrés lors des dernières élections ont été dressés sur une liste par des experts puis analysés. Et la déduction est imminente  Cette "reforme est nécessaire pour le renforcement de la démocratie" fait remarquer le Professeur Rony Desroches. 

Abdonel Doudou, Directeur exécutif de Jurimédia, une entité de l'OCID a indiqué que l'institution d'observation électorale a relevé plus de 200 recommandations faites pour améliorer et renforcer le système électoral. L'OCID a indiqué que l'actualisation des registres électoraux et les cartes électorales est extrêmement importante.

M. Doudou avance également que l'accessibilité des bureaux aux personnes en situation de handicape préoccupe les observateurs. Plus loin le Directeur exécutif de Jurimedia propose la création d'un fonds spécial pour la réalisation de ces électorales sans être obligé de faire appel aux financements extérieurs.

L'OCID dans ses propositions souligne la nécessité aussi de travailler en profondeur sur un budget pouvant réduire considérablement le coût des élections. En outre, M. Abdonel Doudou fait remarquer que la compétence électorale manque énormément au système. Dans ce sens, l'OCID propose la création d'une chair universitaire pour former des cadres.

Le Plaidoyer concerne également la création d'un conseil constitutionnel de validation pour valider les élections. Cela ne doit  pas être une prérogative des parlementaires. "Il faut éviter toute politisation du système martèle Abdonel Doudou. Le conseil eletoral doit inspirer confiance a indiqué M. Doudou.

Dans ce sens, l'OCID a fait la proposition de créer un comité spécial de 7 membres pour la formation du conseil électoral permanent avec des personnalités au dessus de tout soupçon. L'institution d'observation électorale appelle aussi à transférer la question de décharge à la cour des comptes seule habilitée à fournir ce type de documents aux fonctionnaires publics.

Pour tout vide constitutionnel, l'OCID propose que les élus en fonction attendent la fin de leur mandat pour se présenter à de nouveaux postes électifs. Des ateliers régionaux seront organisés le  22 juin au Cap haïtien, le 29 juin aux Gonaïves, le 10 juillet aux Cayes et le 21 aout à Jérémie dans la Grand Anse a indiqué le Directeur exécutif de Jurimedia.

 

 

Le processus a déjà été engagé par le Conseil électoral provisoire (CEP) en ce qui concerne l’organisation des élections indirectes dans le pays. Selon le président de la structure électorale, Léopold Berlanger, ces élections qui sont à leur dernière phase ont une importance capitale pour le développement du pays. Cependant, constate-t-on, elles ne retiennent nullement l’attention du grand public comme celles de la présidence et des législatives.

Lire la suite...

 

Le Conseil électoral provisoire est à pied d’œuvre en vue du lancement des préparatifs dans la perspective de l’organisation des élections législatives d'octobre 2019. Le directeur exécutif du Conseil Electoral Provisoire (CEP), Uder Antoine, invite les acteurs concernés à mettre les bouchées doubles pour éviter  tout retard dans la tenue de ces joutes.

Lire la suite...

Le président du Conseil électoral provisoire (CEP), M. Léopold Berlanger annonce la tenue bientôt des élections indirectes qui couteront au pays environ 700 mille dollars américains. Ces élections qui, informe-t-il, mettront fin au mandat des membres de la structure électorale, sont prévues sur période de trois mois.

Lire la suite...

 

« Contribution aux réflexions sur l’institutionnalisation du Conseil électoral permanent en Haïti », tel est le titre d’un document dont la parution aura lieu sous peu, a annoncé, ce jeudi 16 novembre 2017, en conférence de presse, Mme Marie Laurence Jocelyn Lassègue, directrice de l’Institut international pour la démocratie et l’assistance électorale, (IDEA international) en Haïti.

Lire la suite...

Le président du Conseil électoral provisoire (CEP), M. Léopold Berlanger annonce la tenue bientôt des élections indirectes qui couteront au pays environ 700 mille dollars américains. Ces élections qui, informe-t-il, mettront fin au mandat des membres de la structure électorale, sont prévues sur une période de trois mois.

Lire la suite...

Plus d'articles...

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages