Haïti-USA-crise : Les Etats-Unis donnent le feu vert pour la formation du CEP et menacent de sanctions ceux qui font obstacle au processus électoral

Elections
Typographie

 

Dans une déclaration mercredi sur la situation en Haïti, un officiel du Département d’état américain a menacé de sanctions ceux qui feraient obstacle à un processus électoral en Haïti, encourageant le gouvernement à former un « Conseil électoral avec des membres ayant une réputation d’intégrité, d’honnêteté et de compétence ».

 

L’ambassade américaine a repris sur son compte Twitter les propos de cet officiel américain dont le nom n’est pas révélé qui plaide pour des élections libres et justes.

 

« Une démocratie qui fonctionne bien exige que toutes les branches du gouvernement, y compris le parlement, doivent jouer leurs rôles. Nous encourageons les parties prenantes d’Haïti à accomplir leur travail et à former un CEP comme prévu dans la constitution ».

 

Le responsable américain a également critiqué l’opposition qui fait des exigences au pouvoir pour participer aux élections. « Franchement je dois dire que je suis un peu fatigué avec les groupes d’opposition qui disent qu’ils ne se feront pas représenter au CEP ou qu’ils n’iront pas aux élections tant que leurs demandes ne sont pas satisfaites. Ce n’est pas la démocratie », a-t-il déclaré.

 

Il a d’autre part reconnu que le président Jovenel Moise a le pouvoir de nommer un CEP et de prendre un décret pour organiser les élections.

 

Mercredi, le Premier ministre Joseph a annoncé que la formation du CEP serait incessamment publiée.

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages