Désormais le budget rectificatif de la République est approuvé par les deux branches du Parlement haïtien. Vingt sénateurs ont voté pour ce budget de 118 milliards de gourdes, ce lundi 19 juin, où les élus s’étaient réunis dans le cadre d’une séance plénière spéciale pour se pencher sur le Projet de loi des finances 2016-2017, constate HPN.

Lire la suite...

 

La crise qui sévit à l’Ecole Nationale des Arts (ENARTS) depuis plusieurs mois fait écho au parlement. Ce mercredi 14 juin, la commission culture et communication de la chambre basse s’est entretenue avec le ministre Limond Toussaint et le directeur de l’Enarts, Philipe Dodart, en vue d’apporter une solution. Entre temps, des étudiants qui réclament de meilleures conditions de fonctionnement ne décolèrent pas : aujourd’hui ils se sont attaqués aux locaux du ministère de la culture. Un acte que déplorent les autorités concernées.

Lire la suite...

Nouveau report, ce lundi 29 mai, de la convocation du ministre des affaires sociales et du travail, Roosevelt Bellevue au Sénat de la République, au cours de laquelle il devait s’expliquer sur la question du salaire minimum des ouvriers du textile entre autres. Le sénateur Antonio Chéramy, Président de la commission des affaires sociales du grand corps, n’en démord pas : le titulaire du MAST doit se présenter par devant le sénat en vue de trouver une solution aux problèmes que confronte le secteur.


Reconnaissant que la satisfaction doit être tant du coté des ouvriers mécontents que de celui des patrons, Antonio Chéramy annonce la programmation pour ce mercredi d’une séance de travail avec le ministre des affaires sociales.


S’érigeant en défenseur des ouvriers du secteur textile, le sénateur Antonio Chéramy, président de la commission des affaires sociales du sénat, a pris depuis quelques temps à bras le corps le dossier du salaire minimum.


Convoqué au sénat de la République, ce lundi, le ministre des affaires sociales, Roosevelt Bellevue, qui devait s’expliquer sur ce dossier a une fois de plus billé par son absence.


Admettant qu’il ne s’agit pas d’un refus catégorique comme ce fut le cas les deux dernières fois, l’élu de l’Ouest a bien compris que l’engagement du ministre Bellevue ne lui a pas permis de répondre à cette convocation.
‘’Le président du sénat a écrit à la commission pour solliciter le report de la séance, nous nous soumettons dans l’espoir que mercredi prochain le ministre ne nous fera pas faux bond’’, a dit Antonio Chéramy.


Comme il ne rate jamais l’occasion, le sénateur Antonio Chéramy, n’a pas manqué de tirer à boulets rouges sur le président de la République Jovenel Moise qui, veut-il croire, ne maitrise pas la complexité de la question relative à l’augmentation de 800 gourdes réclamée par les ouvriers de la sous-traitance.
‘’Il n’est pas normal que le chef de l’Etat ait affirmé sans maitriser le sujet que le salaire des ouvriers ne peut être doublé’’, s’est époumoné l’élu de l’Ouest ajoutant que c’est au conseil supérieur des salaires (CSS) qu’il revient de dire le mot qu’il faut.


Se présentant en partisan du juste milieu, l’élu de l’Ouest souhaite que la satisfaction puisse régner dans les deux camps : tant du côté des ouvriers que de celui des patrons.


Des informations qui ont fait écho à l’oreille du musicien devenu sénateur, laissent croire que près d’une cinquantaine d’ouvriers ont été révoqués pour avoir manifesté leur ras-le-bol de leur piteuse condition de vie. Face à cette apparente mesure de représailles, l’élu de l’Ouest crie à l’injustice.


Il n’a pas tout le support du sénat dans ce combat pour le relèvement du salaire des ouvriers, mais Antonio Chéramy n’est pas seul. Des sénateurs issus d’autre bord politique lui sont solidaires. C’est le cas de Jean-Marie Salomon qui reconnait la légitimité du mouvement des ouvriers du secteur textile.


L’analyse du projet de budget rectificatif se poursuit tant à la Chambre des députés qu’au Sénat. Une séance annoncée, le mardi 13 juin, en vue de son vote ne s’est pas tenue. Il faudra plus de temps que prévu aux élus pour passer au crible l’enveloppe budgétaire chiffrée à 118 milliards de gourdes.

Lire la suite...

Les parlementaires continuent de réagir après la décision du gouvernement de réviser à la hausse les prix des produits pétroliers dans les stations à essence. Certains y voient une bonne chose pour renflouer les caisses d’un État en faillite. D'autres dissent souhaiter en outre que les tarifs soient ajustés  aussitôt qu’il y ait une diminution du prix du baril sur le marché international.

Lire la suite...

Le corps législatif est convoqué par le président de la République à l’extraordinaire le mardi 6 juin prochain pour l’examen et le vote de la Loi de Finances rectificative 2016-2017, a précisé un communiqué du Secrétariat général du Conseil des ministres acheminé à HPN.

Cette convocation fait suite à l’adoption de ladite Loi lors de la tenue d’un Conseil des ministres à l’extraordinaire le jeudi 1er juin dernier au Palais national.

Au cours de ce Conseil des ministres, a été également adoptée une Résolution validant l’ordre du jour du Forum des Directeurs généraux prévu pour le mardi 20 juin prochain. Un forum qui permettra, poursuit le communiqué, d’assurer le suivi, évaluation et l’harmonisation des politiques sectorielles menées et la cohérence par rapport à la politique générale du Gouvernement.

 

L’attaque perpétrée contre le cortège du président de la République le 7 avril dernier et l’enquête qui s’en est suivie étaient au cœur d’une rencontre le mardi 30 mai 2017 entre la commission Justice et sécurité de la chambre basse et le conseil supérieur de la police nationale (CSPN).

Lire la suite...

Plus d'articles...

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages