Haïti-Augmentation des prix des carburants : Les pluies de réactions se poursuivent au Parlement et ailleurs

Le Parlement
Typographie

Les parlementaires continuent de réagir après la décision du gouvernement de réviser à la hausse les prix des produits pétroliers dans les stations à essence. Certains y voient une bonne chose pour renflouer les caisses d’un État en faillite. D'autres dissent souhaiter en outre que les tarifs soient ajustés  aussitôt qu’il y ait une diminution du prix du baril sur le marché international.

Tout en critiquant la gestion de l’Exécutif, le député de La Chapelle, Hermann Exinord exhorte le gouvernement Moïse/Lafontant à puiser dans d’autres sources pour compenser le déficit budgétaire enregistré dans le pays qui vit depuis quelque temps une crise économique sans précédent.

Le sénateur de la Grand’Anse, Sorel Jacinthe appelle lui aussi le gouvernement à chercher d’autres taxes dans d’autres domaines pour équilibrer le budget national et éviter l’augmentation graduelle des prix de l’essence pour ne pas trop pénaliser les plus pauvres.  

D’autre part, le parti Fanmi Lavalas qualifie de "provocation", la décision de la nouvelle équipe dirigeante d’augmenter les prix de l’or noir sur le marché local et annonce les couleurs à l’instar de Moïse Jean Charles de la Plateforme Pitit Dessalines pour forcer le gouvernement à faire marche arrière en ce qui concerne cette mesure impopulaire.

A noter que pas mal de critiques acerbes vont déjà à l’endroit du président de la République, Jovenel Moïse pour sa gestion au cours de ses cent premiers jours au pouvoir. Certains observateurs dénoncent le fait que le chef de l’État donne l’impression de vouloir adopter des mesures d’austérité au niveau de l’administration publique, alors qu’en même temps, de fortes sommes d’argent se distribuent en veux-tu en voilà aux plus hautes autorités du pays.

L’on peut citer à titre d’exemples les millions de gourdes distribuées aux parlementaires dernièrement pendant les fêtes de pâques et les 100 millions de gourdes décaissées dans le Trésor public pour seulement assurer la sécurité du président au cours de ses déplacements dans le cadre de la « caravane du changement ».

Alix Laroche

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.   

 

    

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages