Presque deux mois après son installation à la tête du ministère de la culture et de la communication (MCC), le journaliste très connu Guyler C. DELVA, entend revaloriser la culture haïtienne tant sur le plan national qu’international, en organisant en plein cœur du champ de mars, toute une série d'activités culturelles au kiosque occide jeanty, mettant en lumière les jeunes talents du pays.
 
Par ces actions, le ministre Delva, veut redynamiser son ministère mais encore créer de l'ambiance dans l’aire du champ de mars en impliquant les jeunes artistes dans des spectacles vivants.
 
Un projet supporté  par l’Ambassadeur de France accréditée en Haïti, Madame Elisabeth BETON-DELEGUE, qui a rendu une visite de courtoisie, ce jeudi 14 Juin 2018, au ministre de la culture et de la communication (MCC) M. Guyler  C. DELVA, à Pacot.
 
Cette rencontre a été l’occasion pour la diplomate de partager certains projets phares du ministère et ceux de la France dont la reconstruction de l’Institut Français d’Haïti (IFH) sur l’ancien site du manoir des Lauriers à bourdon. Madame BETON- DELEGUE promet de venir en aide au programme culturel du MCC « Bouyon kiltirèl », en invitant des artistes français à performer.
 
Cette nouvelle plateforme destinée à promouvoir, gratuitement, des jeunes musiciens et chanteurs du pays, commence à prendre sa vitesse de croisière. Des groupes et artistes comme Rasin Mapou,  Michel Fernandez alias Fernando, Kėnya Nemorin, Nadia Faubert, Christ- Mia, Jean Jean Roosevelt, le groupe Kriak et la troupe Matthias ont déjà fait leur preuve au kiosque du champ de mars.  
 
Au terme de sa visite au MCC, l’Ambassadeur de France, annonce la création de certains modules de formation à l’intention des techniciens affectés au ciné Triomphe. Le mois de juillet annonce déjà  la couleur avec beaucoup de projets en perspective comme le dévoilement d’un buste de Nemours Jean-Baptiste, à l’occasion de son centenaire sur la place Sainte-Anne au centre ville.
 
 
Dans la commune de Plaine du Nord , un buste de  Dutty Bouckman sera installé au bois caïman sans compter  une exposition de peinture baptisée «  route de l’esclave » avec le peintre de renommée mondiale Jean Claude Legagneur. 

HPN

Photos MCC


Alors que des voix s’élèvent pour dénoncer l’arrêté présidentiel exigeant que  certaines grandes décisions concernant la PNH soient soumises à l’approbation du CSPN, des membres du Gouvernement tentent de justifier le bien-fondé de la démarche. Pour le ministre de la culture et de la communication, Guyler C. Delva, cette décision ne va pas à l’encontre des prérogatives du directeur général de la Police Nationale.

Lire la suite...

Environ 3 mois après la suspension des activités de l’ONG OXFAM Grande Bretagne en Haïti pour implication dans des  faits avérés d’abus et d’exploitation sexuels perpétrés dans le pays en 2010, après le séisme du 12 janvier 2010, sur des ressortissants haïtiens en situation de vulnérabilité et de précarité, le ministre de la Planification et de la Coopération Externe a annoncé, ce mercredi 13 juin, le retrait définitif du statut de fonctionnement de cet organisme sur le territoire national.

Lire la suite...

 Le commandement de la PNH et les décisions qui engageront l’institution seront prises par le Conseil Supérieur de la Police Nationale ‘’CSPN’’ , c'est en autre ce qu'on peut lire dans un arrêté Presidentiel ce lundi.

Cet arrêté présidentiel publié le lundi 28 mai, dans le journal officiel du pays, le moniteur, HPN a appris que M. Michel Ange Gedeon n’a plus les mains libres comme patron de l’institution policière et à compter de la publication du document l'institution est sous l’égide du ‘’CSPN’’. Un arrêté qui vise à désengager la Direction nationale de la PNH mais parallèlement à renforcer les pouvoirs du CSPN, désormais qui est responsable de toutes les décisions à prendre au sein de la Police Nationale d’Haïti. Les résolutions  de transferts au niveau des directions centrales et départementaux de la PNH, comme la formation et le renforcement des effectifs, la discipline et la rémunération doivent être validées  par le Conseil.

Un arrêté qui arrive à l’heure où des bandes armées sèment la panique dans certain quartier de la Capitale. Il est à noter que  le décret présidentiel portant sur le déchargement du DG de la PNH, n’est pas sans ambigüité car selon la loi la seule  institution responsable de cette décision reste le parlement. Une decision qui suscite la grogne de certains parlementaires comme le senateur Youri Latortue et le deputé Abel Descollines.

Naomie Olivier

En dépit des tractations sur les festivités de la fête du drapeau à l'Arcahaie, Le Président Jovenel Moïse et le Chef du gouvernement Jack Guy Lafontant ont célébré dans la ville du drapeau ce vendredi les 215 ans marquant la création du bicolore et de l'Université.

Le Chef de l'État Jovenel Moïse, accompagné de son épouse Martine a, dans son discours, invité les haïtiens à rejeter toute forme de division. "C'est au nom de la liberté, de l’humanité que nos ancêtres ont mis de côté tout ce qui les divisait, les différences de couleurs et sociales, de richesse, pour s'unir dans l'union que nous avons fait 1803 a rappelé Jovenel Moïse.

En présence de Ministres, de Secrétaires d'État, de directeurs généraux, des Présidents des deux Chambres, du Président de la Cour de cassation, des députés et des sénateurs, des membres du corps diplomatique, Le Président de la République a également convié les haïtiens à garder cette liberté pour laquelle les ancêtres ont rudement travaillé.

 "La cloche sonne pour que la parole soit dite, pour que la vérité jaillisse, Christophe, Pétion, Clervaux, Gejfrard, Vernet, Capois, Gabart [...] Aujourd'hui c'est à l'Arcahaie que nos ancêtres ont pris de grandes décisions pour changer la route de l'histoire[...]. Ce n'est pas seulement la liberté, une Nation libre, une Nation indépendante qu'ils ont créee [...] c'est le chemin de la liberté pour tous les peuples sur la terre sans différence de couleur", a indiqué Jovenel Moïse.


Le chef  de l'Etat a aussi fait  remarquer que lorsque la démocratie est établie comme régime politique, quand les populations revendiquent leurs droits c'est qu'il y a des hommes haïtiens qui ont travaillés à cette fin a t-il souligné.

Les nombreux invités qui ont fait le déplacement à la ville du drapeau ont assisté également à une messe d'action de grâce suivi d'un Te Deum à l'Eglise St Pierre de l'Arcahaie a constaté HPN. 

HPN

 

Photo : archives


Suite à une négligence constatée au sein du ministère de la justice et de la sécurité publique, une flopée d'individus s’amassait ce mercredi après midi devant les locaux du ministère de la justice pour recevoir  des documents légalisés. 

Depuis plusieurs semaines les demandes de légalisation des documents tels : extrait des archives, casier judiciaire, diplôme a connu une forte augmentation. Pas moins de 650 actes de naissance sont reçus par jour.

Et à partir de ce jour, les retards dans la livraison des documents n’ont pas cessés de s’accumuler. « Nous ne sommes pas beaucoup à travailler sur les dossiers. Parfois, les gens nous insultent en recevant leurs pièces en retard, mais ils ignorent que nous faisons des heures supplémentaires pour répondre à leurs demandes », confirment des employés du centre, qui ont préféré restés dans l'anonymat. 

La pression des clients s’est logiquement ajoutée à celle de la direction, car le retard s’étend aux commandes et à la qualité de service fournie par le ministère. Selon le responsable de  communication, M. Peguy Jean, l'Administration interne reconnaît des problèmes au sein du ministère de la Justice. 


"Nous avons bien conscience des lenteurs dans nos services, mais la population ne devrait pas trop s’alarmer sur la situation. Nous traversons une période d'adaptation; bientôt cela devrait rentrer  dans l’ordre. » a précisé M. Jean. 

Par Noada Batista AIME

 Après environ dix mois aux commandes de l’institution, le major David Basile, Directeur général de l’Unité de lutte contre la corruption (ULCC) a confié, mardi 1er mai, à  HPN, sa nouvelle stratégie visant à combattre la corruption dans le pays. Un fléau qui, de l’avis de nombreux économistes et observateurs, est aussi virulent que l’acide et qui détruit l’économie.

Lire la suite...


Le président Jovenel Moïse a réaffirmé ce samedi, son engagement à rendre disponible le courant de ville 24 heures par jour en Haïti et ceci, dans maintenant 14 mois. Le chef de l'Etat a toutefois laissé entendre que la disponibilité ne signifie pas automatiquement la jouissance de l'électricité.

Dans 14 mois maintenant, le pays sera électrifié 24 heures sur 24. C'est la promesse que le président Jovenel Moïse a réitéré ce samedi, à son retour de Taïwan où il était en voyage depuis une semaine.

Le président Moïse a fait état de toute une série d'initiatives qui ont été prises dans cette perspective, citant entre autres, les travaux de réhabilitation de la centrale de Péligre  produisant actuellement, a-t-il dit, 36 mégawatt soit le double de ce qu'elle produisait lors de son arrivée au palais national, le 7 février 2017.

D'ici la fin du mois de juin, elle produira 54 mégawatt a prédit le président Moïse qui se félicite également des efforts consentis par l'électricité d'Haïti pour améliorer sa capacité de recouvrement qui est passé, a-t-il informé, de 28 à 51%.

L'objectif, poursuit-il, c'est qu'avant la fin de l'année, l'Ed’H atteigne une capacité de recouvrement de 75%. Le président Moïse a tenu à souligner que la disponibilité du courant de ville ne signifiera pas automatiquement sa jouissance.

En effet, le chef de l'Etat a annoncé que, comme cela se fait dans plusieurs régions du pays, c'est le système pré-payé qui sera en vigueur. Aussi, pour avoir la jouissance de l'électricité qui sera disponible, il faudra d'abord payer.

Par Dodeley Orélus

 

Le président de la République, Jovenel Moïse a dressé et vanté, lundi, le bilan d’un an de sa caravane du changement lancée le 1er mai 2017 dans le pays, notamment dans le département de l’Artibonite. Cependant, de nombreux observateurs, y compris des parlementaires disent ne pas toujours sentir ni voir les résultats probants de ce mouvement gouvernemental, constate Haiti Press Network.

Lire la suite...

Plus d'articles...

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages