Haïti-Politique : Lettre ouverte du Comité d’appui à la participation politique des femmes au président Jovenel Moïse 

L'executif
Typographie

A travers une lettre ouverte adressée au président de la République, Jovenel Moïse, le Comité d’appui à la participation politique des femmes se positionne par rapport à des questions d’actualité et d’intérêt public dont la configuration du nouveau gouvernement, la consolidation du Ministère à la Condition Féminine et aux Droits des Femmes (MCFDF), etc. Lire intégralement la correspondance ci-dessous.  

 

Port-au-Prince, le 13 février 2017

 

Son excellence 

Monsieur Jovenel Moïse 

Président de la République, 

Palais National 

En ses Bureaux.- 

 

 

Monsieur le Président de la République,

 

Nous, organisations membres du Comité d’appui à la participation politique des femmes, avons l’honneur de vous adresser cette lettre en tant que garant du respect de la Constitution dont l’égalité entre les femmes et les hommes constitue un des principes. En effet, la Constitution haïtienne de 1987 amendée en ses articles 17.1, 32, 32.1 consacre le principe de l’égalité des sexes. 

 

Aussi, nous vous invitons à garantir le respect du quota constitutionnel d’au moins 30% de femmes dans la composition du gouvernement, et dans les autres postes de responsabilités politiques (directions générales, missions diplomatiques, etc.). En effet, si le quota de femmes a été respecté au sein de certain gouvernement de l’histoire récente, les structures politiques demeuraient fondamentalement patriarcales. Car, les directions générales, les délégations départementales, les missions diplomatiques étaient largement monopolisées par les hommes. Sans oublier que les femmes ne représentent que 32% des fonctionnaires et sont cantonnées dans les fonctions à faible pouvoir. 

 

Le respect du quota d’au moins 30% de femmes sera un signal politique fort de votre administration Monsieur le Président. Elle marquera une rupture face à l’exclusion systématique des femmes des nominations politiques qui a caractérisé la vie nationale ces deux dernières années. Une exclusion qui traduit à la fois un recul des acquis démocratiques et qui a des conséquences désastreuses sur le pays et son 

développement. Ce qui s’exprime par une montée des violences faites aux femmes et de la féminisation de la pauvreté, pour ne citer que cela. 

 

Nous vous encourageons également à innover en intégrant des femmes à des fonctions politiques où elles sont traditionnellement exclues. Tout en leur garantissant les conditions minimales pour impulser des réformes sociales et politiques bénéfiques à l’ensemble des populations, en particulier les groupes sociaux historiquement déshérités.

 

Monsieur le Président, 

 

Le respect du quota constitutionnel marche de pair avec la prise en compte systématique des aspirations et des intérêts stratégiques des femmes à travers la politique du gouvernement. Aussi, nous vous invitons à assurer la stricte application de la politique d’égalité des sexes adoptée par l’Etat haïtien en 2014. Ce document de politique publique, fruit de consultations nationales, reflète les aspirations des femmes haïtiennes dans différents domaines : santé, éducation, participation politique, emploi, etc. Cependant, à cause de la montée du sexisme dans le champ politique, cette politique n’a jamais été réellement appliquée. 

 

Enfin, Monsieur le Président, la pleine concrétisation de l’égalité hommes et femmes, dans la pratique du gouvernement, passe obligatoirement par le renforcement des institutions publiques. Aussi, nous vous invitons à œuvrer en faveur de la consolidation du Ministère à la Condition Féminine et aux Droits des Femmes (MCFDF). Acquis des batailles féministes engagées depuis 1986, le Ministère à la Condition Féminine représente un pilier de la construction d’une société juste, égalitaire et inclusive. 

 

Tout en vous souhaitant bonne chance et du succès dans vos nouvelles fonctions et demeurant ouvertes pour dialoguer avec vous dans l’intérêt des femmes haïtiennes, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président, l’assurance de notre haute considération. 

 

 

 

 

Valérie Destin

Directrice Exécutive

Voix Essentielles - Femmes en Démocratie

 

 

Elcie Nicole Dalexis

Coordonnatrice Générale

Alliance des Femmes pour une Nouvelle Haïti (AFNHA)

 

 

Marie Ganette Galiotte

Coordonnatrice Générale

Réseau des Femmes Candidates pour Gagner (RFCG)

 

 

Natacha Clergé

Coordonnatrice Générale

Collectif Féminin Haïtien pour la Participation Politique des Femmes (Fanm Yo La)

 

 

Claire François Duvignaud 

Présidente

Tribune Politique des Femmes (TPF)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages