Haïti-Politique: Commémoration du 218ème anniversaire de la mort de Toussaint Louverture, précurseur de l'indépendance

L'executif
Typographie

 

 

 

Tôt dans la matinée du mercredi 7 avril 2021, le Ministre de la Culture et de la Communication, M. Pradel HENRIQUEZ,  a déposé ce dimanche 7 avril, une gerbe de fleurs au pied du monument de Toussaint Louverture au Champ de mars, pour commémorer le 218e anniversaire de sa mort. Pour saluer la mémoire de ce grand Homme qui a marqué l'histoire d'Haïti, un musicien du Palais National  a exécuté  les notes de la sonnerie aux morts au moment du recueillement.

 

Dans une brève déclaration à la presse, le Ministre HENRIQUEZ n'a pas caché son admiration pour le chef de la Révolution haïtienne (1791-1802), et qui a joué un rôle historique de premier plan, en tant que stratège pour sortir Saint-Domingue de l’esclavage.

 

Selon le Titulaire du MCC, le Spartacus noir a inspiré des figures importantes de l’Histoire dans le monde entier. Toussaint Louverture, le leader de la lutte contre l’esclavage à Saint-Domingue, continue d’être un objet de fascination qui traverse les siècles. Ainsi, le Ministre Pradel HENRIQUEZ encourage les haïtiens à tirer leçon de ce génie. Aujourd’hui, Haïti a besoin d’être transcendé, dans ce contexte où l’on parle de Constitution. Toussaint Louverture est le Premier leader noir à doter le pays de sa première constitution en 1801.

 

Au moment de quitter la place Toussaint Louverture au champ de mars, une délégation des élèves de terminale du Lycée Toussaint Louverture était présente sur le site pour rendre hommage à cette légende en compagnie de leur Directeur et saluer le Ministre Pradel Henriquez.

 

Ce 7 avril également, marque le 38ème anniversaire du Musée du Panthéon National Haïtien (MUPANAH).  A cette occasion, le Ministre a visité le bâtiment en présence du Directeur Général, M. Jean Claude Legagneur. Le Musée dont la mission est de perpétuer et de diffuser le souvenir des pères de la patrie fait face à de sérieux problèmes, comme la toiture qui a besoin d’être réaménagée. Les travaux de réaménagement, qui devaient être lancés depuis 2015, restent sans effet.

 

Le manque d’espaces d’exposition, le problème d’entrepôt pour les collections, l’absence d’atelier de conservation et de restauration, de boutique de souvenirs, d’espace d’attraction pour les enfants sont encore à l’attente, le projet d’expansion reste encore mort-né faute de financement. 38 ans après, le Musée garde encore sa fraîcheur, en dépit de ses nombreuses difficultés.

 

Le Gouvernement français avait remis au Président Jean Claude Duvalier le 7 Avril 1983, dans un grand vase doré, les restes du Précurseur de l’indépendance d’Haïti exposés au MUPANAH.

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages