Haïti-Justice : Clamé Ocnam Daméus s’érige en manager du dossier PetroCaribe

Le Judiciaire
Typographie

 Alors que des hommes de loi qualifient d’illégale la démarche entreprise par le Commissaire du Gouvernement d’inviter deux anciens Premiers ministres et un homme d’affaires à venir au Parquet pour s’expliquer sur l’utilisation des fonds PetroCaribe, Me Clamé Ocnam Daméus a affirmé qu’ « il n'y aucune erreur procédurale dans la série d'auditions initiée par le Parquet de Port-au-Prince ».

En effet, le Commissaire du gouvernement Clamé-Ocnam Daméus brandit le code d'instruction criminelle et déclare avoir le plein droit.

« Désormais, le dossier Petrocaribe a un manager », martèle Me Daméus, affirmant être à la recherche d'infractions, de crimes et délits. De plus, ce dernier indique que tous les dossiers ou informations recueillis dans le cadre de cette enquête, seront acheminés au juge d'instruction qui à son tour partira à la recherche des indices. 

Pour l’heure, le commissaire du Gouvernement collecte des dossiers venant de plusieurs institutions étatiques. Sur 7 entités, 3 ont déjà fourni des documents au Parquet.

Parallèlement, l’ancien Premier Ministre Laurent Lamothe qui était invité au Parquet, le 23 octobre, n’a pas pu répondre ce mardi à l’invitation.

Dans une correspondance adressée au Chef du parquet de Port-au-Prince, les avocats de l’ex-Chef du gouvernement se dit étonné de cette invitation, dans un contexte où le Barreau observe depuis le 11 octobre dernier un arrêt de travail.

« Il est impossible a M. Lamothe d’envisager de déférer à l’invitation du commissaire du gouvernement, sans l’assistance de ses avocats », déclare Me Mario Delcy. Les avocats de l’ex-Premier Ministre se disent surpris par l’absence totale de délai de préavis entre la date de la convocation et celle de l’audience sollicitée.

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages