Haïti-Sécurité : Mesures conservatoires contre Berson Soljour, directeur de la police de l’Ouest 

Le Judiciaire
Typographie

Le directeur départemental de l’Ouest (DDO) de la Police nationale d’Haïti, le commissaire Berson Soljour fait l’objet de mesures conservatoires dans le cadre d’une enquête administrative ouverte par l’Inspection générale de la PNH (IG/PNH). Une enquête qui fait suite à l’incident qui s’était produit au Parquet de Port-au-Prince, le 9 octobre 2018, a confirmé à HPN, le porte-parole de la PNH, le commissaire Michel-Ange Louis-Jeune joint au téléphone mercredi.

Contrairement à ce qui circule depuis hier et aujourd'hui dans certains médias de la capitale, le porte-parole de la PNH qui n’a voulu ni confirmer ni infirmer, dit ne pas disposer de cette information faisant croire que le commissaire divisionnaire, Berson Soljour aurait été remplacé à la tête de la DDO/PNH.

« J’entends des médias diffuser une information que je ne dispose pas moi-même en tant que porte-parole. Je peux simplement indiquer que le DDO fait l’objet de mesures conservatoires dans le cadre d’une enquête. Ce qui l’oblige à être écarté temporairement de son poste, en attendant l’aboutissement de ladite enquête », déclare Louis-Jeune à l’Agence.   

En attendant, l’intérim de la Direction départementale de la police de l’Ouest (DDO) est assuré par l’adjoint de M. Soljour, le commissaire Idoxy Jean Frenel, a-t-on appris.

Rappelons que le commissaire Berson Soljour est accusé d’agression physique sur le greffier en chef du Parquet de Port-au-Prince, Wilbert Rho et un avocat du Barreau de l’ordre des avocats de la juridiction, Me Diespt Augustin. Un événement qui s’était produit, le 9 octobre 2018, alors que le chef du Parquet, Ocnam Clamé Daméus procédait à l’audition du responsable du parti Fanmi Lavalas, Schiller Louidor 

Parlant du commissaire du gouvernement, Me Ocnam-Clamé Daméus, les avocats du Barreau de Port au Prince réclament le départ du chef du Parquet. Ils rendent M. Daméus responsable de l'agression des avocats. Pour signifier leur refus de collaborer, les avocats protestataires observent un arrêt de travail illimité pour réclamer l’arrestation de Berson Soljour, suite à l’adoption d’une résolution adoptée en assemblée générale le 26 octobre 2018. 

Alix Laroche

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages