Haïti-Justice : Jovenel Moïse blanchi selon l'ordonnance de clôture du Juge  Bredy Fabien

Le Judiciaire
Typographie



Le Juge d’instruction prêt du Tribunal de Première Instance de Port-au-prince,  Brédy Fabien, a rendu une ordonnance de non-lieu en faveur du Président de la République Jovenel Moïse,  poursuivi en Justice dans un dossier de blanchiment d'environs 5 millions de dollars américains, selon les conclusions d’un Rapport de l’Unité Centrale de Renseignement Economiques et Financiers (UCREF).



"Cette ordonnance du Juge d’instruction Brédy Fabien est une œuvre erronée qui ne correspond pas à la réalité des faits reprochés à l’inculpé Jovenel Moïse", a insigné Me André Michel.

 Selon l'Avocat et Homme Politique, André Michel, les faits de blanchiment mis à la charge de Jovenel Moïse sont palpables et accablants.  "En ma qualité d’Avocat de la Partie Civile, constituée pour le professeur et syndicaliste Ernest Bolivar, je rejette cette ordonnance de complaisance. Je veux dire que la Bataille est très loin d’être terminée", a souligné André Michel.


Me Michel qui a réagi en qualité d'avocat de la partie civile  dit attendre que l’ordonnance lui soit signifiée par le Parquet de Port-au-Prince pour l’attaquer par devant la Cour d’Appel de Port-au-Prince où le débat sera public avec l’obligatoire présence de l’inculpé Jovenel Moïse. 

La Cour d'Appel de Port-au-Prince  devra être la prochaine étape dans la procédure puisque la partie civile croit irrémédiablement pouvoir interjeter en appel de l'ordonnance rendue.

 

Godson Lubrun

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages