Haïti-USA : La déportation de Toto Constant en Haïti est un geste inamical de la part des États-Unis, selon Marie Yolaine Gilles de la FJKL

Le Judiciaire
Typographie

 

 

La dirigeante de la Fondation Je Klere (FJKL), Marie Yolaine Gilles a réagi suite à la déportation en Haïti de l’ancien Chef paramilitaire du FRAPH (Front pour l’avancement et le progrès haitien), Toto Constant en Haïti ce mardi 23 juin 2020 dans le pays. « Il s’agit d’un geste inamical de la part des États-Unis d’Amérique à Haïti de déporter Toto Constant en ce temps dans le pays », a déclaré la militante des droits humains liant l’arrivée de cet individu aux efforts des gangs de se renforcer en formant une coalition.

 

 

 

Emmanuel Toto Constant ancien dirigeant d’une organisation paramilitaire responsable de nombreux crimes dans le pays. Il a été jugé par contumace lors d’un procès sur le massacre de Raboteau. Des crimes de sang et d’autres actes mafieux sont reprochés à ce dernier.

 

 

 

En réaction, le Ministère de la Justice et de la Sécurité Publique (MJSP) avait indiqué que Toto Constant déporté a été remis aux autorités judiciaires haïtiennes pour les suites utiles dès son atterrissage au tarmac de l’aéroport Toussaint Louverture à Port-au-Prince ce 23 juin 2020.

 

 

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages