Haiti-justice: Une tentative d’assassinat sur la personne de Toussaint Hilaire (insertion demandée)

Idées et Opinions
Typographie

 La tentative d’assassinat sur ma personne par un certain juge  d’instruction près le Tribunal Civil de 1ère instance de Port-au-Prince.

 Le Mercredi 29 Août 2018 une nouvelle incroyable et effroyable a surpris ma famille, mes amis, d’une ordonnance qui aurait été rendue par ce prétendu juge d’instruction me renvoyant, conjointement avec Jacques Anthony Nazaire, La Fondation Aristide et Myrlande Libérus Pavert, devant le tribunal criminel sans assistance de jury pour être jugés conformément aux articles 4.2.1 et 4.2.3 de la loi sur le blanchiment des avoirs provenant de trafic illicite de la drogue et d’autres infractions graves (Moniteur du 3 décembre 2001) 44, 45 et 137 du code pénal.

 Etonné, mortifié, j’ai contacté immédiatement un ami avocat pour comprendre et apprendre de la possibilité ou de l’impossibilité d’être sanctionné par un juge ou un prétendu tel sans jamais être invité même un jour soit pour être entendu ou pour être confronté avec mon dénonciateur.

 Ayant retrouvé cette prétendue ordonnance, la découverte fut terrible. Non seulement, aucune plainte n’a été portée contre moi, il s’agirait de préférence d’une plainte contre le Sieur Jacques Anthony Nazaire qui, auditionné au cabinet d’instruction eut à déclarer qu’il était un commerçant et qu’il a débuté son commerce en achetant des produits alimentaires de la Fondation Aristide dont, toujours suivant les déclarations abondantes de ce Monsieur, j’étais le dirigeant conjointement avec Madame Myrlande Libérus Pavert.

Sans aucune tentative, ce que n’importe quel juge aurait fait de m’inviter à comparaitre pour être entendu. Ce monsieur Jean Wilner Morin a décidé qu’il était édifié et a rendu cette fameuse ordonnance assassine pour :

1.     M’impliquer dans un dossier pour lequel ni le commissaire du gouvernement ni aucun autre dénonciateur ne m’avait indexé,

2.     Me déclarer coupable des infractions reprochées au Sieur Jacques Anthony Nazaire, infractions qualifiées de crime et devant être jugé par le tribunal criminel.

Un assassin n’aurait pas pu faire mieux.

 Attenté à la vie d’une personne en tentant de la poignarder n’est pas plus ignoble que l’acte par lequel quelqu’un se cachant dans l’ombre de la Justice essaie de détruire quelqu’un en jetant sur lui, honnête citoyen, l’opprobre de criminel.

 Tout juge d’instruction, bien imbu de sa responsabilité et soucieux de rechercher la vérité m’aurait convoqué pour m’interroger et entendre ma version sur des faits qui ont été mis à ma charge et ce juge aurait découvert que :

1.     Monsieur Jacques Anthony Nazaire, au moment où moi je prêtais mes services à la Fondation Aristide en ma qualité de Travailleur Social et Spécialiste en Sciences Coopératives et en Concepteur, Rédacteur et montage de projets pour le développement de micros, petites et moyennes entreprises.

 De même, J’étais chargé de :

·      Créer une association coopérative de services multiples pour les gens des communautés de base de la région métropolitaine ;

·      Procéder à l’organisation de séminaires de formation de formateurs en Sciences Coopératives pour les cadres de la Fondation ;3

·      M’occuper de la formation en permanence pour les entrepreneurs en Micros, Petites et Moyennes Entreprises (MPME) ;4

·      Organiser des forums de discussions sur des sujets d’éducation populaire pour les membres des communautés de base et, finalement, en l’élaboration d’un plan d’opérationnalisation des unités de service du système coopératif pour le compte de la Fondation Aristide à savoir : Caisse populaire, mutuelle de solidarité et d’entraide, magasin de consommation ou magasin coopérative.

Il est bon de noter que trois (3) taches fondamentales m’incombaient au sein de l’administration :

A-Education :

·      Promouvoir les produits socio-éducatifs de la Fondation Aristide ;

·      Former continuellement les cadres ;

·      Créer un mode de communication facilitant la dialectique de haut en bas et de bas en haut entre les dirigeants, les cadres et les membres des communautés de base, membres de la Fondation Aristide.    

B-Politique :

·      Organiser des séances de formation au niveau régional pour les militants de base de l’organisation politique Fanmi Lavalas et les potentiels candidats à des postes électifs ;

·      Elaborer des programmes de structuration interne de l’organisation politique et procéder à leur exécution.   

C-Administration :

·      Je remplissais la fonction de troisième membre au sein du conseil administratif de la Fondation Aristide pour la Démocratie ;

·      Et, je jouais le rôle de Porte-parole de la Fondation auprès de la société. 

Ce Monsieur,Jacques Anthony Nazaire, n’était qu’un simple agent de sécurité rapproché comme beaucoup d’autres et nulle part la Fondation Aristide, à l’époque, n’avait établi des relations commerciales avec lui.

Dois-je faire remarquer, à ma connaissance, la Fondation Aristide ne faisait pas d’actes de commerce proprement dit mais avait l’habitude de vendre à travers son magasin de consommation ou magasin coopérative à des coopérateurs, des petits détaillants des produits de première nécessité provenant des dons de produits alimentaires et des dons en nature.

Les produits, une fois vendus, le montant recueilli est consacré à l’œuvre et parfois achetant en gros pour les distribuer ou les revendre aux membres et aux petits commerçants à un coût très réduit afin de baisser le coût de la vie.

Si ceci devait être un crime j’en assume complètement la responsabilité. Je demande simplement que les droits reconnus à tout citoyen vivant sur cette terre soient respectés et qu’il me soit permis de présenter ma défense comme cela est dû à tout justiciable.

Je demande seulement que l’Etat haïtien comprenne la nécessité d’engager un personnel qualifié capable de mener des poursuites et d’instruire contre les délinquants en protégeant les honnêtes citoyens. Le droit à être entendu et à se défendre est garanti pour tous incluant les délinquants et les criminels.

 

 Port-au-Prince, le 12 Septembre 2018

 

Toussaint Hilaire.

 

                                                                     

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages