Carl Murat Catave en mission :  les citoyens en ont assez, un peu de respect Sénateur !

Idées et Opinions
Typographie

 

 

 

C'est un Carl Murat Cantave qui oublie totalement ses attributions de Président du grand Corps passant outre tous les principes et pour quel mobile ? De quel droit, mais de quel droit le Président du Sénat va en mission  sans l'approbation du Sénat de la République pour d'autant plus évaluer le personnel qui est du ressort premier du ministère des Affaires Etrangères?

 

Certains hommes de loi  poseraient le problème de la légitimité de cette Mission, et la question de la commission des Affaires Etrangères du Sénat serait de toute évidence soulevée, à quoi sert-elle ? Et le ministère des Affaires Etrangères est-il inexistant ? Bref si le Président du grand Corps prend tout le monde pour des idiots au moins il aurait la décence de comprendre  que la nation en a assez et le moment ne s'y prête pas.

 

Le Parlement est dysfonctionnel depuis plusieurs mois, les activités sont au point mort, il parait évident que les caisses ont un peu d'argent  même après  les turbulences subies des mains du questeur Onondieux Louis et consorts, "blanchis" par la justice.

 

Pourquoi l'Ambassade de Londres(Angleterre) et pas une autre ? Aurait-il un dossier pressant ou des soupçons de corruption ? La Chose de toute évidence serait discutée en Assemblée au grand Corps et remise à la Commission des Affaires Etrangères du Sénat qui aurait mandat  pour  enquêter éventuellement sur le dossier. C'est la démarche pure et simple.

 

Plus d'un million de gourdes pour acheter des billets d'avion sans comprendre le sens de ce voyage. Mission entre amis au détriment des gens qui crient famine à longueur de journée. Les taxes et impôts des citoyens ne peuvent pas être utilisés de façon aussi farfelue et avec une telle désinvolture. Trop c'est trop sénateur Cantave ! La population crie assez !

 

Le scandale de la résidence louée sous la Présidence de Joseph Lambert a permis de comprendre l'étendue et la profondeur de la corruption au grand Corps. La dernière affaire en date est celle du Questeur Sénateur Onondieux Louis et consorts avec plusieurs millions de gourdes détournées et placées sur des comptes opaques. Sans oublier les millions de gourdes dépensées seulement pour alimenter la chambre basse en café et en eau. Bref, on en restera là, car les dossiers sont nombreux au Parlement quand il s'agit de traiter des cas de corruptions.

 

 Quand le grand corps se fait chahuter par la population  de la nation la plus pauvre de l'hémisphère, on aurait cru que le médecin qui a fait le serment d’Hippocrate comprendrait la situation de cette pauvreté illustrée et installée en face du parlement sur la place d'Italie depuis quelque temps.

 

Tel n'est pas le cas !

 

ET / HPN

 

  

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages