Haïti-crise politique : un concert de klaxons au champ de mars pour lancer la deuxième mi-temps

Politique
Typographie

Ce midi au champ de mars, plusieurs automobilistes et piétons ont suivi le mot d'ordre des partis de l'opposition faisant klaxonner leur voiture et des bruits de toute sorte pour relancer la mobilisation contre le pouvoir en place a constaté HPN.

Plusieurs riverains étaient remarqués avec des pierres, des canettes, des assiettes en aluminium et chantant à l'unisson "Papa boukman o adye nou mande sekou fok Jovenel ale". Cette deuxième mi-temps, comme ils l'appellent, est un signal clair de la population a fait remarquer cet homme accroché pierre en main aux fers forgés de la place Pétion scandant des propos hostiles au gouvernement.

 Certains très hostiles à Jovenel Moïse réclament son départ du pouvoir l'accusant de distribuer des armes et de l'argent dans la zone de Solino dans la commune de cité soleil avançant même des chiffres. Certains d'entre eux rejettent l'idée d'interpeller le premier ministre.

" J'ai entendu que les députés vont renvoyer le premier ministre demain samedi au parlement; ce n'est pas la solution. C'est le président inculpé qui doit partir" clame cette femme. " Nous sommes fatigués, nous avons faim et Jovenel Moïse fait la sourde d'oreille. nous n'avons plus confiance en lui. il doit partir " lance ce quinquagénaire.  

Une forte présence des membres d'organisations populaires ont répondu à l'appel et Rosny Timothée parmi les membres de l'opposition démocratique a été remarqué au champ de mars. 

HPN

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages