Jean-Henry Céant a le soutien d'un groupe de 50 députés de l'APH, selon Jean Wilson Hippolyte

Politique
Typographie


Le président du bloc majoritaire, APH, à la chambre des députés, Jean Wilson Hippolyte, a informé ce samedi, que le premier ministre Jean-Henry Céant pourrait compter sur le vote de cinquante de ses collègues, reconnaissant toutefois que l'APH n'a toujours pas de position unanimement arrêtée sur la question.


A en croire l'élu de Léogane, Me Céant pourrait compter sur le soutien de ces députés moyennant des garanties sur sa volonté de travailler à l'amélioration des conditions de vie des citoyens.

Dans une interview accordée à Radio Kiskeya ce samedi, le parlementaire affirme reconnaître qu'il y a, au niveau de l'APH le bloc majoritaire à la chambre basse, un groupe d'une vingtaine de membres, emmené par le président du corps, Gary Bodeau, qui aurait une approche différente sur le dossier Céant. Ce noyau serait prêt à négocier suivant une formule gagnant-gagnant.
 
Gary Bodeau avait affirmé en milieu de semaine, qu'il était normal que les parlementaires qui avaient soutenu et fait campagne en faveur de Jovenel Moise, proposent des ministres au cabinet Céant.

Mais nous autres, environ 50, nous sommes prêts à voter dans le sens de l'intérêt de la population si les documents soumis par Me Céant le qualifient pour diriger la primature. 


Le parlementaire affirme que cette demi-centaine de collègues devraient de se contenter de faire leur travail de "législateurs" en contrôlant l'action du gouvernement sans exiger un "partage du gâteau".

Pour passer l'étape de la chambre des députés, le dernier verrou avant les bureaux de la Primature, Me Céant aura besoin de 61 voix.


Par Dodeley Orélus
dodeley007@yahoo.fr


Le président du bloc majoritaire, APH, à la chambre des députés, Jean Wilson Hippolyte, a informé ce samedi, que le premier ministre Jean-Henry Céant pourrait compter sur le vote de cinquante de ses collègues, reconnaissant toutefois que l'APH n'a toujours pas de position unanimement arrêtée sur la question.


A en croire l'élu de Léogane, Me Céant pourrait compter sur le soutien de ces députés moyennant des garanties sur sa volonté de travailler à l'amélioration des conditions de vie des citoyens.

Dans une interview accordée à Radio Kiskeya ce samedi, le parlementaire affirme reconnaître qu'il y a, au niveau de l'APH le bloc majoritaire à la chambre basse, un groupe d'une vingtaine de membres, emmené par le président du corps, Gary Bodeau, qui aurait une approche différente sur le dossier Céant. Ce noyau serait prêt à négocier suivant une formule gagnant-gagnant.
 
Gary Bodeau avait affirmé en milieu de semaine, qu'il était normal que les parlementaires qui avaient soutenu et fait campagne en faveur de Jovenel Moise, proposent des ministres au cabinet Céant.

Mais nous autres, environ 50, nous sommes prêts à voter dans le sens de l'intérêt de la population si les documents soumis par Me Céant le qualifient pour diriger la primature. 


Le parlementaire affirme que cette demi-centaine de collègues devraient de se contenter de faire leur travail de "législateurs" en contrôlant l'action du gouvernement sans exiger un "partage du gâteau".

Pour passer l'étape de la chambre des députés, le dernier verrou avant les bureaux de la Primature, Me Céant aura besoin de 61 voix.


Par Dodeley Orélus
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages