Manifestation du 18 novembre : Jean Henry Céant désapprouve la violence

Politique
Typographie

 "Haïti doit éviter tout risque de chaos et de chambardement", c’est ce qu’a déclaré le Premier Ministre Jean Henry Céant, en marge d’une visite au CSPJ, ce jeudi. Le Chef du gouvernement qui réagissait aux différents appels à la mobilisation de l’opposition affirme que le pays ne tirera rien du chaos.

« Les citoyens peuvent manifester, mais pacifiquement », déclare le notaire de Bourdon qui lance un appel au dialogue à tous les secteurs de la vie nationale.

A tous ceux qui réclament des explications sur la gestion des fonds PetroCaribe, Jean Henry Céant renouvelle son engagement à prendre toutes les dispositions afin que la justice puisse faire la lumière sur ce dossier. 

Reconnaissant que le droit de manifester est constitutionnel, Jean Henry Céant souhaite que le mouvement soit pacifique. Le Chef du gouvernement appelle à la vigilance de la police en vue d’éviter tout dérapage. 

 « Haïti doit fonctionner dans la stabilité comme tout autre pays », déclare le locataire de la Primature. Pour Jean Henry Céant, le problème du pays doit être résolu dans le dialogue, et non dans le chaos.

Alors que nombre de citoyens exigent que la vérité soit dite sur l’affaire PetroCaribe, Jean Henry Céant veut apporter sa contribution dans la recherche de la réponse. En attendant d’autres actions judiciaires, le Chef du gouvernement annonce la sortie prochaine de la fameuse liste des firmes, contrats et projets.

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages