Haïti-Crise : Des parlementaires s'opposent au départ prématuré du président Jovenel Moïse

Politique
Typographie
Pour le sénateur Jean-Renel Sénatus, le départ précipité du chef de l'Etat risque d'enterrer le dossier Petrocaribe. Le président de la commission justice, sécurité et défense nationale du sénat affirme identifier deux groupes de citoyens qui participent aux manifestations.
 
Il y a d'une part les "Petrochallengers" qui exigent la tenue du procès mais il y a aussi des "politiques" qui ne jurent que part le départ du chef de l'Etat.
 
Son collègue de la chambre basse John Anouce Bernard abonde dans le même sens. Le député de Bomond dénonce ceux qui, dit-il, sont incapables de gagner des élections mais qui veulent acceder au pouvoir dans le cadre d'un gouvernement de transition.
 
Il appelle les Petrochallengers à se démarquer de ces derniers, arguant que l'instauration d'un gouvernement de transition sera un "boycott" du procès Petrocaribe
 
 
Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages