Haïti-crise : les troubles se poursuivent, le Core group encourage le dialogue

Politique
Typographie

 Les troubles politiques se sont poursuivis dimanche en Haïti pour la quatrième journée consécutive où des manifestants continuent de réclamer la démission du président Jovenel Moise, tandis que le groupe des pays amis d’Haïti, le Core group encourage le dialogue entre les acteurs politiques.

 A Port-au-Prince dimanche, les églises ont accueilli peu de fidèles en raison des troubles qui continuent de secouer le pays. Des barricades de pneus et de pierre ont obstrué la circulation dans les quartiers ou des scènes de pillage ont été signalés.

 

Dans un communiqué publié dimanche le Core Group qui comprend les principales ambassades don’t les USA, la France, le Canada, l’Allemagne et le Brésil ont les Haïtiens à organiser un dialogue inclusif pour sortir de la crise.

 

Les ambassades ont aussi rappelé que des élections doivent être organisées dans le pays.

 

Au moins 3 personnes auraient été tués ce dimanche à travers le pays portant à 10 environ le nombre de victimes dans les manifestations anti-gouvernementales enregistrées dans le pays.

 

A Jacmel dans le sud-est, deux personnes ont été tuées dimanche, ont rapporté des témoins, lors d’une manifestation.

 

Des magasins, dont un dépôt de produits alimentaires ont été pillé et des véhicules incendiés.

 

 

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages