Haïti-politique : « Pas de cohabitation avec Jovenel Moïse », dit André Michel

Politique
Typographie

 

 

 

Dans une lettre adressée à ses camarades de l'opposition, l'Avocat et dirigeant politique, André Michel, nie toute possibilité pour la frange de l'opposition dénommée secteur démocratique et populaire d'intégrer le prochain gouvernement après la démission de Jean Henry Céant. « La période politique qui s’ouvre aujourd’hui avec la démission du Premier Ministre Jean Henry CÉANT dans les conditions que l’on sait, est pleine d’opportunités pour les forces de l’opposition », a soutenu le dirigeant politique.

 

 

 

Me André Michel indique que cette période est difficile pour le peuple Haïtien tout en étant cruciale pour l’opposition politique. « À cette phase du Combat, nous devons garder notre ligne de combat », a martelé le porte-parole de l'opposition radicale.

 

 

 

Le Secteur Démocratique et Populaire doit, de l'avis de Me Michel, « rester attaché à ses fondamentaux, savoir :  la démission de Jovenel Moïse, la réalisation du Procès PETROCARIBE et l’organisation de la conférence Nationale Haïtienne Souveraine pour donner naissance à un nouveau projet de société dans l’intérêt de toutes les couches sociales de la Nation Haïtienne ».

 

 

 

Le leader politique insiste sur la nécessité, selon lui, d'incarner l'avenir, de continuer à faire preuve de conviction, de porter un projet clair et qui soit capable d’assurer le relèvement économique du pays.

 

 

 

Ce jeudi 21 mars 2019, après avoir été nommé Premier Ministre par intérim, Jean Michel Lapin, a été présenté par le Président Jovenel Moïse dans sa nouvelle fonction. L'actuel Ministre de la Culture et de la Communication succède à Jean Henry Céant censuré puis démissionné. Il gardera le poste, selon l'arrêté de nomination, jusqu'à la formation du nouveau gouvernement.

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages