Haïti-Politique : les petrochallengers ont présenté leur document pour une transition de rupture après le départ de Jovenel Moïse

Politique
Typographie

Les challengers du groupe  "Nou Pap Dòmi’" ont procédé à la présentation officielle de leur document de rupture, le mardi 2 Juillet. L’organisation du pays après le départ de Jovenel Moise réclamées par les Petrochallengers, reste la condition sine qua non pour l'application de ce document.

"Ce n’est pas une proposition de sortir de crise mais plutôt la position de Nou Pap Dòmi, sur l’après Jovenel Moise", a déclaré Velina Elysée Charlier membre de "Nou Pap Dòmi". Velina a aussi fait savoir que ledit document est une mise en garde aux secteurs qui veulent rentrer dans une dynamique "’ôte-toi que  je m'y mette". La production de ce papier, est l’expression de la volonté des challengers pour trouver une alternative à cette transition qui n’en finit pas en Haïti, selon Mme Charlier.

Ce document présente une transition de rupture dans la manière traditionnelle de faire de la politique dans le pays et propose une nouvelle orientation avec de la rigueur dans la gestion des choses publiques ont indiqué les membres de cette nouvelle structure de pression.

Cet outil est le fruit d’un ensemble de consultations menées  par les PetroChallengers auprès des organisations de la société civile, économique, politique a fait savoir les initiateurs. Une consultation en ligne a été aussi faite sur les réseaux sociaux avec la participation de  six mille sept cents (6700) personnes qui ont répondu aux questions.

"Ce document fait au pouvoir transitionnel l’exigence de réaliser le procès PetroCaribe, qui pour nous est inconditionnel‘’, a soutenu la challenger Velina Charlier. Assurant que les revendications primordiales du peuple ont été prises en compte. 

Par ailleurs le challenger Rony Celicourt a condamné les menaces dont certains juges de la CSC/CA font objet. "Nous invitons la Police nationale  à prendre ses responsabilités’’, martèle M. Celicourt. Ce dernier a dénoncé le parquet et la Direction Générale des Impôts (DGI), qui  n’ont pas mené aucune action contre les entreprises suspectées de participer au gaspillage des fonds PetroCaribe et indexées dans le rapport de la CSC/CA. Le challenger rappelle que la CSC/CA devrait sortir les arrêts de débet pour faciliter le travail de la justice. Les membres de la structure NOU PAP DOMI disent attendre impatiemment ces arrêts pour engager le procès Petrocaribe pendant la période de transition.

 

 Les challengers   ont rappelé que la pression de la rue  a été déterminante dans la production du rapport de la CSC/CA. Ils invitent dans ce sens la population à rester mobiliser, ’’sans quoi il n’y aura pas de départ de Jovenel Moise ni de procès Petro Caribe’’ a conclu Rony Celicourt.   

Kervens Olivier

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages