Haïti-politique : La PLANSPA demande au président Moïse d’installer le gouvernement Michel

Politique
Typographie

 

Suite à l’irruption mercredi au sénat, d’un groupe d’individus qui ont souillé et profané, avec la complicité de certains sénateurs, le siège du parlement, le coordonnateur de la plateforme nationale du secteur populaire haïtien PLANSPA, Dieudonné Lhérisson, appelle le président Jovenel Moïse à procéder au plus vite, à l’installation du premier ministre Fritz William Michel.

 

Il rappelle que M. Michel a déjà bénéficié de la confiance de la chambre des députés.

 

Le sénat, soutient-Il, est discrédité et aucun premier ministre, aucun membre du gouvernement ne se sentira en confiance pour se rendre dans un lieu qui avait été envahi par un groupe de bandits avec la complicité de certains sénateurs, affirme M. Lhérisson.

 

Il invite le chef de l’Etat à prendre une décision politique sur la base de l’article 135 de la constitution qui fait de lui le garant de la bonne marche des institutions.

 

Il lui demande également de trouver un accord politique avec les forces vives du pays en vue d’organiser, en 2019, les prochaines élections.

 

Quant aux sénateurs qui n’avaient ni participé, ni cautionné l’acte de vandalisme perpétré mercredi dernier au sénat, il leur demande d'adopter une résolution pour entériner le vote de confiance que les députés avaient accordé au gouvernement Michel et à présenter leur démission.

 

L’installation du nouveau gouvernement lui permettra de plancher sur des problèmes urgents auxquels le pays fait face, citant l’insécurité, la crise du carburant et les conditions difficiles d’existence de plus d’un.

 

DO/HPN

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages