Haïti-Politique : Guylande Mesadieu, membre du CEP, bannie de son parti politique

Politique
Typographie

 

 

Le Parti Rasin Kan Pèp La, dirigé par l'économiste, Camille Charlmers, a annoncé l'expulsion de Mme Guylande Mésadieu et de son compagnon, Anthonal Mortimé, de cette organisation politique.

 

Une décision prise par le Parti qui conteste la publication de l’arrêté nommant les neuf membres du Conseil Électoral Provisoire ayant pour mission d’organiser un référendum constitutionnel pour doter le pays d’une nouvelle constitution et réaliser les prochaines élections locales, municipales, législatives et présidentielles.

 

La participation de Guylande Mésadieu au CEP en tant que représentante du secteur droits humains est vue et interprétée par Rasin Kan Pèp La comme un crime de haute trahison.

 

Notons que depuis la publication de l’arrêté nommant la présidente de la Fondation Zanmi Timoun, Guylande Mésadieu, au Conseil Électoral Provisoire, la militante des droits de l’enfance est vertement critiquée pour ce brusque revirement. En fait, Mme Mésadieu est l'une des voix qui s'élevaient pour demander : Kot kòb PetwoKaribe a !

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages