Haïti-Politique : Le CEP de Jovenel Moïse n'inspire pas confiance, selon Liné Balthazar du PHTK

Politique
Typographie

 

A la question de savoir si le Président a violé ou non la Constitution en mettant en place un conseil électoral provisoire dans ces conditions, le Président du Parti Haïtien Tet Kale(PHTK) d'où est issu le chef de l'Etat, n'était pas en mesure de répondre ouvertement à cette question du journaliste Roberson Alphonse de Magik 9 à l'Emission Panel Magik de ce jeudi 24 Septembre 2020.

 

Toutefois, Liné Balthazar reconnait que ce CEP pose problème et que selon lui, le pays a besoin des élections inclusives et honnêtes. "Nou pa bezwen eleksyon grenn soulye", a lancé M. Balthazar pour indiquer que ce CEP formé de manière unilatérale annonce déjà une crise politique.

 

"Ce film nous l'avons déjà joué et ce scénario nous le connaissons bien, le président Michel Martelly a dû revenir sur un décret nommant un CEP qu'il avait publié" a rappelé Liné Balthazar. Le Président du PHTK prône la recherche d'un accord politique entre le pouvoir en place et les partis politiques de l'opposition pour faciliter la mise en place d'un conseil électoral crédible.

 

Le Premier responsable PHTK dit avoir appris comme tout le monde la publication du décret nommant les nouveaux membres du CEP vendredi dernier. Cependant, Liné Balthazar a rappelé que le chef de l'Etat est au courant des pourparlers entre son parti et certains partis de l'opposition signataires de l'accord de Marriott.

 

"Le PHTK et les partis alliés rejettent catégoriquement ce CEP qui n'inspire pas confiance et invitent le Président à prendre la voie du dialogue" souligne Liné Balthazar.

 

ET/HPN

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages