Haïti-Rapport BINUH: L'ONU prône le dialogue inter-haïtien comme solution à la crise

Politique
Typographie



Dans ce rapport de plus d'une dizaine de pages adopté le 11 février 2021, le Conseil de Sécurité de l'organisation des Nations-Unies acte que dans ce contexte présent en Haiti, les divisions du corps politique se sont encore creusées pendant les derniers mois de la période considérée.


 Le Président Moïse, rapporte l'ONU,  a continué de gouverner par décrets en l’absence d’un pouvoir législatif opérationnel, tandis que certains groupes politiques et groupes de la société civile lui ont demandé à plusieurs reprises de démissionner le 7 février 2021 au plus tard. Malgré la polarisation persistante de la classe politique, différents acteurs politiques, sociaux et économiques qui souhaitent trouver un terrain d’entente ont continué de s’employer à parvenir à un consensus, sans résultats concrets jusqu’ici, soutient l'organisme mondial.



Par ailleurs, l'ONU affirme Conformément à la demande officielle du Gouvernement haïtien, les entités des  Nations Unies continueront d’apporter leur appui et leur assistance à la mise en œuvre  du calendrier électoral proposé pour 2021. Parallèlement, la Représentante spéciale, Helen Meagher La Lime, continuera d’exercer ses bons offices auprès du Gouvernement, des dirigeants politiques, des représentantes et représentants de la société civile, y compris des organisations de défense des droits des femmes, et d’autres parties prenantes afin de promouvoir le dialogue et de favoriser les conditions nécessaires au renouvellement démocratique et pacifique des pouvoirs exécutif et législatif et des administrations locales, précise ce rapport.
 
 
GL/HPN
 
Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages