Haïti-Manif : Helène Lalime dans le collimateur des protestataires

Politique
Typographie

 

Lors de la manifestation du dimanche 28 Février ayant drainé une marrée humaine, les protestataires ont pris pour cible la Représentante du secrétaire général des Nations Unies en Haïti. Ces manifestations ont lancé des propos hostiles à la Diplomate qu'ils accusent de travailler au maintien au pouvoir de Jovenel Moïse.

 

"Madan Lalim pa kont konn konte", se sont les propos que l'on pouvait entendre lors de cette manifestation. Mme Lalime ne sait pas compter fait référence au propos de la Représentante du Secrétaire général devant le Conseil de Sécurité des Nations Unies sur le mandat de Jovenel Moïse et sur le nombre de manifestants dans les rues contre le pouvoir en place.

 

Avec ce vaste mouvement a été organisé ce dimanche, a fait savoir un ancien député du Sud du pays, pour démentir la Diplomate et la forcer à revenir sur ses déclarations. Plusieurs milliers de manifestants ont pris la direction de bourdon pour se rendre devant les locaux du BINUH.

 

En effet, dans son dernier rapport au conseil de Sécurité, la Responsable du bureau intégré des Nations unies en Haïti(BINUH) avait indiqué que le Pays se préparerait à franchir des étapes politiques importantes parlant du référendum sur la Constitution et des élections. 

 

"Le Président Moïse a continué de gouverner par décrets en l’absence d’un pouvoir législatif opérationnel, tandis que certains groupes politiques et groupes de la société civile lui ont demandé à plusieurs reprises de démissionner le 7 février 2021 au plus tard" pouvait on lire dans le rapport rédigé par Helène Lalime. Une communication qui passe très mal dans le secteur politique de l'opposition et des groupes de la société civile.

 

HPN

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages