Haïti-famine : le nombre de personnes ayant faim divisé par deux dans les régions affectées par l'ouragan Matthew, selon le PAM

Sociéte
Typographie

Trois mois après l'ouragan Matthew en Haïti, le nombre de personnes confrontées à la faim et à l'insécurité alimentaire dans les départements de Grande'Anse et du Sud - les zones les plus touchées - a diminué régulièrement, passant d'environ 1 million à 400.000, s'est félicité mercredi le Programme alimentaire mondial (PAM).


Cependant, dans les départements du Nord-Ouest, de l'Artibonite, des Nippes et de la Gonâve, où l'impact de l'ouragan a été plus faible, ses effets associés à trois années de sécheresse et de graves inondations ont entraîné une hausse des niveaux d'insécurité alimentaire avec un million de personnes affectées.


Au total, plus de 1,5 million de personnes souffrent d'insécurité alimentaire dans ces six départements suite à cette série de chocs, a précisé le PAM dans un communiqué de presse.


La dernière évaluation menée en décembre 2016 par la Coordination nationale pour la sécurité alimentaire (CNSA), le PAM, l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et FEWS NET, confirme une amélioration dans la capacité des gens à se nourrir eux-mêmes et leurs familles, mais aussi la nécessité de continuer à fournir une aide dans les zones touchées par l'ouragan alors que les gens reconstruisent leurs moyens de subsistance.


L'évaluation souligne également la nécessité d'étendre l'assistance au-delà de ces zones dans les départements où les niveaux d'insécurité alimentaire sont élevés.


Depuis le début de l'intervention d'urgence, sous la houlette du gouvernement haïtien, le PAM a distribué de l'aide alimentaire dans les départements de Grand'Anse et du Sud à plus de 900.000 personnes et a fourni des aliments enrichis à plus de 20.000 femmes enceintes et allaitantes et enfants de moins de cinq ans.


De son côté, la FAO a fourni des semences, des outils et des ressources financières à plus de 21.000 ménages vulnérables dans les départements de Grand'Anse, du Sud, du Sud-Est, de l'Ouest et du Nord-Ouest.


« Les résultats de l'évaluation montrent l'impact très positif de nos efforts collectifs à la suite de l'ouragan Matthew, mais aussi la nécessité impérieuse de continuer et de réorienter l'assistance vers de nouvelles zones où les niveaux d'insécurité alimentaire sont plus élevés », a déclaré le Représentant du PAM en Haïti, Ronald Tran Ba Huy.


Le Représentant de la FAO en Haïti, Nathanaël Hishamunda, s'est également félicité que « les différentes interventions ont contribué à améliorer les niveaux de sécurité alimentaire et nutritionnelle des personnes touchées par l'ouragan Matthew ».


« Nous devons maintenant consolider les acquis obtenus en travaillant main dans la main avec le gouvernement, dans le but de renforcer nos interventions dans les communautés les plus vulnérables », a-t-il ajouté.

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages