Haïti-Société: Ensorcelés par le téléphone portable, des couples s’isolent et se livrent dans l’indifférence !

Sociéte
Typographie

Le téléphone portable, notamment les derniers appareils qui circulent sur le marché, semble fidèlement remplacer la romance et les doux moments en couple. Même dans le cadre d’une rencontre planifiée entre amant/amante dans un espace de détente comme au restaurant par exemple, le téléphone portable prend le dessus et détient la primauté sur les paroles tendres, les regards complices et les gestes d’affection réciproques projetés généralement dans les feuilletons télévisés, mais aussi dans les romans, remarque un reporter de Haiti Press Network.

Il faut dire d’emblée que cette indifférence sociale engendrée chez l’Haïtien d’aujourd’hui par les nouvelles technologies, notamment les téléphones Androïdes et les Smartphones, est observée dans presque toutes les intersections de la ville, y compris dans les véhicules de transport en commun. 

Les hommes et les femmes deviennent pratiquement esclaves de ce récent objet accouché par la technologie qui prend une telle place dans nos vies quotidiennes qu’il remplace tristement peu à peu nos besoins primaires, nos sensibilités et nos attentions mutuelles.

Ces derniers temps, l’Haïtien se comporte comme un zombi. La tête toujours inclinée, fixant sans relâche l’écran de son Androïde ou Smartphone, s’isole, s’oublie et ignore même son environnement immédiat. Une attitude psychosociale qui ne distingue même pas des amoureux, constate-t-on.

Aujourd’hui, les gens préfèrent malheureusement utiliser le temps qu’il faut pour filmer et prendre des photos d’une personne accidentée à l’aide de leur portable équipé d’une petite caméra, au lieu de courir au secours de la victime. Alors qu’avant l’arrivée de ces objets, nous étions plus attentionnés l’un envers l’autre, toujours prêts à s’entraider. 

D’aucuns estiment que l’importance qu’accordent les gens à ces nouveaux machins de communication à distance, auxquels ils sont constamment connectés entretient des relations compliquées entre partenaires.

« Cet objet a une telle emprise sur certaines personnes, j’ai l’impression que si l’on demande à quelqu’un de choisir entre une semaine, privé de son partenaire et une semaine sans son Smartphone, la réponse serait surprenante », croit Josma Eliacin, un jeune employé d’une banque de la capitale à qui, nous échangeons, dans le cadre d’une conversation amicale.

Djenny qui ne lâche son portable même pour une seconde semble avoir partagé l’avis de Josma. En témoigne sa réponse à une question que nous lui avons formulée à ce sujet.

« Constamment dans notre poche, notre sac, notre main, à côté de notre oreiller la nuit, sur notre bureau, le téléphone portable est finalement le compagnon avec lequel nous passons le plus de temps dans une journée, bien avant notre propre époux. C’est une véritable boîte noire à secrets, un réseau de contacts importants qu’il faut éviter d’être épié », laisse-t-elle entendre.

Il est une évidence que la vie numérique domine aujourd’hui sur la vie au quotidien. Elle s’égrène même dans nos rapports intimes, engendrant ainsi des relations parfois très compliquées, disons mieux une sorte d’amour vache au quotidien. Ce nouvel acteur qui entre dans nos vies, on l’aime autant qu’on le déteste. Mais on ne peut pourtant pas s’en passer. Quelle horreur !

Texte et photo : Alix Laroche

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages