Haïti-ONG : Reprochée d’abus sexuels, OXFAM Grande Bretagne est provisoirement interdite de fonctionner en Haïti

Sociéte
Typographie

Le ministère de la Planification et de la Coopération externe (MPCE) a annoncé officiellement, jeudi 22 février, avoir pris la décision conservatoire, suivant laquelle l’Organisation non gouvernementale OXFAM Grande Bretagne n’est plus autorisée à fonctionner jusqu’à nouvel ordre en Haïti.

Le titulaire du MPCE, Me Aviol Fleurant estime que la dignité du peuple haïtien a été violée par cet organisme étranger. Il reproche l’ONG de n’avoir pas alerté les autorités judiciaires haïtiennes, alors qu’elle était bien au courant du rapport relatif aux abus et exploitations sexuels sur notamment des mineurs en 2010-2011 par des employés de l’OXFAM Grande Bretagne.

Le ministre Aviol Fleurant a indiqué que d’autres mesures seront prises dans le souci de protéger les droits des victimes, les intérêts de l’État haïtien, sa population et même l’ONG OXFAM.

De leur côté, les avocats de l’OXFAM Grande Bretagne jugent que cette décision du MPCE arrive trop vite.

Rappelons que cette mesure de suspension de fonctionnement provisoire de l’OXFAM Grande Bretagne en Haïti survient après le scandale relatant des abus et exploitations sexuels que des employés de l’ONG avaient  commis en 2010 et 2011 en Haïti, alors que le pays était à genou, suite au séisme meurtrier qui avait causé la mort de plus de 250 mille personnes.

Alix Laroche

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

  

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages