Haïti-Sécurité foncière : 14 personnes arrêtées à Vivy Mitchell sur un terrain conflictuel

Sociéte
Typographie

 

Le commissaire du gouvernement démissionnaire, Me Ocname Clamé Daméus, accompagné du ministre de l’Intérieur et des Collectivités territoriales, Max Rudolph Saint-Albin, du secrétaire d’État à la Sécurité publique, Léon Ronsard Saint-Cyr, du maire principal de Pétion-Ville, Dominique Saint-Roc et des unités spécialisées de la police, a fait une descente des lieux à Vivy Mitchell, ce vendredi 23 février dans l’après-midi, au cours de laquelle 14 personnes ont été arrêtées, a constaté HPN sur la Télé Pacific qui retransmettait l’événement en direct.

Les personnes arrêtées se trouvaient alors au travail en plein chantier sur un terrain conflictuel à Vivy Mitchell dans la localité de Frères (Pétion-Ville).

Selon les autorités qui répondaient aux questions des membres de la presse se trouvant aussi sur place, cette opération s’inscrit dans le cadre de la responsabilité de l’État de contrer toutes les actions contraire à la loi.

Par ailleurs, le chef démissionnaire du Parquet de Port-au-Prince, Me Ocname Clamé Daméus qui se montrait très acide contre les personnes qui tendent à abuser de leurs pouvoirs pour enfreindre la loi, en a profité pour inviter les victimes de conflit terrien à se préparer pour trouver aide et protection de la police mais aussi justice. 

« Nous avons passé des instructions à la police et nous demandons à toutes les personnes autorisées, dont les chantiers ont été saccagés la semaine dernière de recommencer à travailler », a déclaré l’homme de loi, avertissant quiconque aurait tenté d’empêcher à ces gens de refaire leurs murs que la police agira.

D’après le commissaire du gouvernement, il y a des vagabonds qui prennent prétexte d’exécuter des décisions qui, pour lui au regard de la loi, n’ont ni tenant ni aboutissant.

« Que vous vous appelez juge, policier, simple citoyen, une fois que vous prenez le malin plaisir à exécuter des jugements sans aucune forme légale, le commissaire du gouvernement sévira sans considération aucune, suivant les prescrits de loi », insiste-t-il.

De son côté, le secrétaire d’État à la Sécurité publique, Léon Ronsard  Saint-Cyr qui participait activement à l’opération sur ce terrain litigieux a fait savoir que ce problème de spoliations foncières est général dans le pays, mais surtout à Vivy Mitchell, Croix-des-Bouquets et Thomassain où les cas sont répétitifs.

Texte et photo : Alix Laroche

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.   

 

  

 

 

 

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages