Le réseau national des plaignants de petrocaribe dresse un bilan de la marche du 17 octobre dernier

Sociéte
Typographie

 

Dans une conférence de presse tenue au local du réseau national de défense des droits humains (RNDDH), vendredi matin le réseau national des plaignants ont dressé un bilan positif de la journée du 17 octobre.

Le bilan dressé par les plaignants du petrocaribe est bien différent de celui de la PNH parlant d'un bilan globalement positif mise à les personnes tuées et blessées, notamment par balle.

Ils dénoncent  l’attitude passive des agents de la PNH à l’égard des partisans du pouvoir qui auraient agressé des manifestants du Petrochallenge. Pour certains plaignants, cette manifestation laisse  un gout de regret.

Ils croient que la justice auraient pu être plus ferme à l’égard des personnes indexées dans le rapport des sénateurs. De son cote le directeur exécutif du RNDDH, M. Pierre espérance a déclaré que la journée du 17 Octobre s’est bien déroulée.

 "Cette journée de mobilisation est une réussite, le peuple a fait preuve de maturité quand il a investi les rues, sans causer le moins  de dommages aux biens publics et privés" a lancé le défenseur des droits humains.

 Un succès qui n’est pas sans conséquence sur l’avenir de l’Etat. " A l’heure qu’il est, le temps n’est pas entre les mains des autorités, si des actions concrètes ne sont pas posées par les autorités, l’avenir est en danger, les dirigeants ont le devoir de permettre à la nation de reprendre confiance dans les institutions" a déclaré Pierre Esperance.   

Si le Président demande aux concernés de l’affaire petro caribe de se mettre à la disposition de la justice, Pierre Esperance lui croit que le chef de l’Etat doit travailler lui aussi au renforcement des institutions.        

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages