Manifestation 18 novembre : 6 morts et plusieurs blessés par balle selon le porte parole de la PNH

Sociéte
Typographie

 Les reporters de Haiti Press Network rapportent que la manifestation organisée par l'opposition démocratique et populaire a fait 2 morts et plusieurs blessés par balle au niveau de Petion ville. Au niveau  de Cap haïtien, les correspondants rapportent la mort d'une personne. A Petit Goave, il y aurait un mort et plusieurs blessés toujours par balle.

 une autre personne aurait été tuée dans la ville de jacmel. Dans une interview sur les ondes d'une radio a annoncé que six(6) personnes ont été tuées lors de cette journée de manifestation. 

La Police a renforcé sa présence dans la commune de Petion ville notamment devant l’hôtel de luxe Best western. La route menant vers la maison du chef de l'Etat à Pèlerin  est inaccessible. A carrefour Musseau, au niveau de Bourdon, un véhicule de la police immatriculé 1-00063 a été incendié.

A quelques mètres plus bas, les bureaux de Me Jean Henry Céant, Premier ministre, ont été attaqués par les manifestants qui ont lancé des pierres en direction de l'immeuble. Les agents assurant la sécurité du bâtiment ont riposté en tirant en l'air.

Dans la zone de Delmas 33, les manifestants ont lancé des propos hostiles contre le directeur général de la radio télévision nationale D'Haïti Gamall Augustin, qu'ils accusent de mauvaise gestion de l'institution ainsi que l'Administrateur Harlem Michel ont rapporté les journalistes de HPN.

Dans le quartier sensible de martissant, des échanges de tirs sont  entendus dans toutes les directions. On ne signale aucune victime pour le moment. Au niveau de Lalue des pneus enflammés sont remarqués et des casses importantes sont enregistrées par des manifestants en colère contre la police nationale D'Haïti qui selon eux serait responsable des personnes tuées par balle lors de cette manifestation organisée par l'opposition démocratique et populaire à l'occasion des 215 ans de la bataille de Vertières. 

Les Manifestants sont attendus devant le palais pour l'aboutissement de cette journée teintée de violence avec des morts un peu partout dans le pays.

Photo : Amelie Baron

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .