Les services sont repris à l’Hôpital de l’Université d’État d’Haïti (HUEH) depuis le lundi 14 mai, après la décision de Mme Roseta Georges Arisma, Secrétaire générale de la Fédération nationale des travailleurs de santé (Fenatras) et présidente du syndicat de l’hôpital, de faire une trêve. Une entente aurait été trouvée entre les grévistes et les responsables du ministère de la Santé publique et de la population (MSPP), a appris à HPN le président de la Fenatras, Levy Milot Felix.

Lire la suite...

 

 

Le congrès national sur l'état de santé en Haïti organisé conjointement par l'association ANSANM POU AYITI et l'organisation internationale Relink Global Health s'est tenu vendredi à Port-au-Prince. Plus d'une centaine de participants ont pu suivre des séances plénières de conférences sur l'accès et les moyens possibles d'une amélioration des conditions de la santé en Haïti, a constaté HPN.

 

 

 

Interrogé par un journaliste de Haïti Press network, l'initiatrice du programme, la fondatrice de ANSANM POU AYITI Isabelle Noël affirme que ce congrès s'inscrit dans le cadre d'une réflexion sur l'état actuel de la santé en Haïti et les moyens pouvant améliorer les conditions.

 

 

 

 Aussi, juge –t-elle que les conditions d'accès à la santé en Haïti ont toujours été inégales.

 

« Les pauvres n'ont pas vraiment l'accès aux soins. Ils n'ont pas d'autre choix que de se rendre dans les hôpitaux publics de soins, souvent dénués de tous moyens », a-t-elle soutenu.

 

« L'accès au soins devient de plus en plus difficile du fait des barrières géographiques, mais aussi des difficultés financières empêchant un accès à la consultation médicale, aux laboratoires, et aux médicaments », a encore mentionné Madame Noel.

 

 

 

Par ailleurs le docteur Grenson Jeune a relevé plusieurs aspects dont l'inefficacité des ONG à apporter les soins nécessaires, l'insuffisance des ressources financières et humaines, les problèmes liés à la qualité des soins et l'inefficacité de certains hôpitaux comme les principaux facteurs qui ne favorisent pas l’accès à la santé dans le pays.

 

 

 

Deux étudiants en médecine, Manoham Osias, et Steevens Hyppolite, responsables de Haïti Health team pensent que L'Etat devrait plutôt utiliser des étudiants en médecine en vue d'améliorer les qualités de soins.

 

 

 

Toutefois estiment-ils, l'amélioration des conditions de santé en Haïti passera d'abord par l'éducation de la population sur l'univers médical, ensuite par la formation adéquate des médecins et autres personnels de la santé.

 

 

L'Association nationale des infirmières et infirmiers licenciés d'Haïti(ANILH) n'entendent pas passer sous silence cette importante journée consacrée à la valorisation de ce métier.

"LA PROFESSION INFIRMIÈRE: UNE VOIX FAITE POUR DIRIGER - LA SANTÉ EST UN DROIT HUMAIN" est le thème retenu pour la comémoration de cette journée.

 Plusieurs activités sont prévues à l’école nationale des infirmières à la rue Oswald Durand dans le voisinage de la Faculté de médecine. Dès 9h du matin, selon Lucie Charles la Présidente de l'ANILH, toute la corporation sera présente pour donner de la couleur à ces braves hommes et femmes qui ont embrassé ce métie

Ces 20 dernières années, le métier d'infirmier et d'infirmière a pris de l'ampleur dans le pays. Des centaines d'écoles ont pris naissance un peu partout en Haïti. Cette pullulation a fait craindre le pire aux responsables du Ministère de la santé publique et de la population(MSPP). 

Des mesures ont été prises immédiatement pour contrôler le fonctionnement de ces écoles notamment au niveau du curriculum et la qualité des cours dispensés. Au dernier examen d'Etat, 70% des étudiants avaient échoué arguant que les textes proposés n’étaient pas compatibles avec le programme en cours. 

HPN

Des centaines de citoyens venus de Cité Soleil, Canaan et Bon Repos ont été reçus ce dimanche 29 avril au centre olympique sport pour l’espoir, dans la commune de la Croix-des-Bouquets, à l’occasion du lancement de la clinique mobile de la Fondation Mario Brégart. Environ une trentaine de médecins étaient disponibles pour des consultations gratuites tout au long de la journée.

Environ une trentaine de médecins, des généralistes, des pédiatres, des dentistes et des gynécologues notamment étaient disponibles pour recevoir les patients venus des principales localités de la plaine du Cul-de-Sac. 

La consultation, les examens de laboratoire et les médicaments, un paquet spécial pour ces citoyens qui n’ont rien eu à payer en retour, a fait savoir Dr Priscille Cupidon, responsable des activités sociales au sein de la FMB.

A la mi-journée, plus de 350 personnes, de 2 ans à l’âge adulte, avaient déjà vu un médecin, a indiqué Dr Cupidon, précisant que pour les cas les plus compliqués, les patients ont été stabilisés puis référés vers un autre hôpital.

"Nous sommes prêts à recevoir jusqu’à 800 patients", a-t-elle dit, se réjouissant notamment de l’engouement des citoyens à se faire ausculter.

Le directeur exécutif de la fondation, Certe Mathurin a pour sa part précisé que la FMB s’investit beaucoup dans le social avec notamment des ateliers et des activités culturelles dont des projections de films documentaires.

Nous agissons, dit-il, sur plusieurs axes: la santé, l’éducation, l’environnement entre autres, dans le but de contribuer à un changement positif au sein des communautés et nous pensons avoir fait, jusqu’ici oeuvre qui vaille, s’est-il réjoui.

C’est aussi le discours du président de la FMB, Mario Brégart qui juge important que chaque citoyen apporte leur contribution, aussi modeste, soit-elle, à la construction d’une nouvelle Haiti. 

La plupart des patients ayant bénéficié de cette clinique mobile, ont félicité les responsables de la fondation Mario Brégart et disent souhaiter que ces initiatives puissent être répliquées dans toutes les régions du pays, arguant qu’en Haiti, l’accessibilité aux soins médicaux reste une utopie pour les haitiens.


Par Dodeley Orélus

Plus d'articles...

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages