Ce sont les membres du  personnel de l’hôpital de l’université d’Etat d’Haïti (HUEH), qui ont fait l’annonce cette semaine mettant en garde le ministère de la sante publique et de la population (MSPP) si rien est fait pour  améliorer leurs conditions de travail ainsi que la  distribution d’intrants au plus grand centre hospitalier du pays.

Cette menace faite par le président du syndicat des travailleurs de la santé (STS) de l’UEH Lebien Joseph arrive au moment où le pays traverse des moments pénibles avec des dizaines de blessés par balle qui remplissent l’urgence de cette institution publique tous les jours. Le syndicaliste a aussi critiqué les responsables qui n’ont pas respecté les termes de collaboration entre l’USNS Comfort  et l’hôpital universitaire.

 Les besoins humanitaires ont beaucoup augmenté au cours de la  période ‘’peyi  lòk’’, pendant qu’à l’inverse les conditions de travail dans le secteur deviennent de plus en plus difficile. Une situation insupportable pour les membres du personnel de l’HUEH, qui n’écarte pas la possibilité de fermer les portes de l’Hôpital.

 "Seuls les véhicules affectés aux services des institutions sanitaires ont le droit de franchir certaines zones barricadées. Alors que le bus qui doit assurer le transport des employés de l’HUEH, reste immobilisé depuis  huit (8) mois’’, déplore M. Lebien Joseph qui croit que le MSPP  chargé de la politique sanitaire de l’État ne fait aucune obligation au personnel de l’HUEH pour venir travailler. ‘’Si la situation reste telle, très prochainement nous allons bloquer l’accès à l’hôpital’’, a annoncé le syndicaliste. 

Par ailleurs le président du STS dit connaitre la nécessité à ce que les portes de l’hôpital restent ouvertes, mais  selon lui, garder les portes ouvertes n’est pas suffisant.

« Quand les passants regardent l’HUEH avec ses portes ouvertes, cela donne l’impression que tout va bien ; pourtant rien ne va’’, a déclaré M. Joseph. L’institution manque de tout, il n’y a pas de gants même au service d’urgence. Sur la Cour de l’hopital des flaques d’eaux puantes font bon ménage avec les malades venus recevoir des soins, avance Lebien Joseph, employé de l’HUEH depuis 26 ans.

 ‘’Quand une personne arrive à l’HUEH, c’est pour se faire soigner et pas pour être infecté’’, a-t-il rappelé. En précisant, ‘’cette énième grève ne se fera pas seulement pour améliorer les conditions de travail du personnel mais encore pour tous ceux qui fréquentent l’hôpital y les médecins les malades.’’

Lebien Joseph fait remarquer que les vitres cassées dans certaines salles sont l’œuvre des parents des malades venus cherchés des soins et qui ont dû laisser ce centre hospitalier compte tenu des mauvaises conditions de travail.

 Le 11 novembre dernier, l’ambassadrice des Etats-Unis en Haïti, Michel J. Sison, en présence du titulaire du MSPP,  lors de la cérémonie de clôture de la mission de l’USNS Comfort en Haïti, a déclaré avoir été fière de l’assistance portée au peuple haïtien par le bateau humanitaire. Un sentiment de fierté que ne devrait pas ressentir les autorités haïtiennes de leur côté, croit Lebien Joseph. ’’Les autorités sanitaires ont humilié certains des patients de l’HUEH sur la base Amiral Killick. Seulement des cas mineurs ont été traités par les médecins étrangers. Pour les cas les plus compliqués, les patients n’ont pas été appelés, on les a ignorés sur la liste. Des pauvres malheureux qui n’ont trouvé aucune assistance pour traverser là-bas et qui sont resté jours et nuits pour enfin retourner chez eux » a conclu le syndicaliste.      

      

Texte et Photos : Kervens Olivier 

 

 

C'est une cérémonie au cours de laquelle le bateau médical USNS Comfort a mis aussi fin pour l'année d 2019 à la tournée dans l'Amérique Latine et les Caraïbes après 5 mois de mission autour d'une opération baptisée "Promesse durable". Cette mission a permis la semaine écoulée à plus de 3,500 haïtiens de recevoir des soins gratuits avec au passage 75 interventions chirurgicales. De ces interventions Mme Michèle Sison a souligné celle subie par Ingerice Bazelais, un bébé de 9 mois atteint d'une fente palatine encore appelée Bec de lièvre.

Ce bateau qui était à sa 6e mission en Haïti a permis à plus de 43 500 haïtiens de bénéficier des soins médicaux lors de son passage durant les cinq premières en 2007, 2009, 2011, 2015, 2016. L'ambassadrice des Etats Unis en Haïti Michèle Sison a souligné que l'USNS Comfort n'a pas seulement donné des soins médicaux,  cette mission a aussi permis de préparer la résilience en cas de catastrophe naturelle. Mme Sison a informé que le USNS Comfort a fait des dons de matériels au gouvernement haïtien évalués à 300 mille dollars américains. Au nombre de ces matériels elle a cité des génératrices, des incubateurs, des chaises ect.

 

Michèle Sison a salué la collaboration de la Police nationale notamment les agents des gardes cotes haïtiennes qui ont travaillé avec les militaires américains pour faire de cette 6e mission un succès. Après son périple dans 12 pays de l’Amérique latine et des caraïbes, le Capitaine Brian Bold chef de mission du USNS Comfort a fait savoir que ces missions ont été possibles grâce à 800 professionnels de la santé venus de plusieurs pays de l’Amérique latine et des Caraïbes et de 89 collaborateurs issus de plusieurs ONG. Deux militaires d'origine haïtienne ont pris part activement à ces missions. Leurs travaux ont d'ailleurs été salués par l'ambassadrice des Etats Unis en Haïti.

 

Une mission de plus de 5 mois dans la région qui a permis de réaliser 1200 interventions chirurgicales et  prodiguer des soins à 67, 000 patients de recevoir des soins sans compter la mission en Haïti étant donné que tous les chiffres n'étaient pas encore disponibles. Tout au cours de la cérémonie des patients haïtiens recevaient encore des soins sur le bateau et dans la base amiral Killick. Cette cérémonie a lieu en présence de la ministre de la santé Marie Greta Roy Clément, du Directeur de la Police nationale Normil Rameaux et du Directeur de la Protection civile en Haïti Jerry Chandeler.

 

HPN

 

 

 

 

 

Le navire USNS Confort qui distribue des soins gratuits de santé est arrivé lundi dans les eaux haïtiennes pour une mission qui durera dix jours, a constaté Haiti Press Network. Les premiers arrivés seront les premiers servis a twitté l’ambassade des Etats-Unis à Port-au-Prince.

 

Le bateau américain est accompagné de deux autres bateaux avec de nombreux militaires américains déployés entre le port commercial et la base de la Marine haïtienne à Bizoton.

 

Le service maritime Semanah a délivré un permis de séjour dans les eaux du pays aux trois navires américains qui vont travailler de concert avec le ministère de la santé publique.

 

 

 

 

 

 

Le bateau hôpital américain USNS confort séjournera dans le port de la capitale du 4 au 13 novembre prochain pour fournir une assistance médicale à des patients haïtiens, a-t-on appris de sources officielles.

 

Le gouvernement a fait l’annonce dans une note du ministère l’Intérieur et des Collectivités Territoriales (MICT). La nouvelle est confirmée par l’ambassade des Etats-Unis à Port-au-Prince.

 

 

 

Selon la note du gouvernement haïtien, il s’agit de trois navires battant pavillon américain qui vont séjourner dans la rade de Port-au-Prince. Il s'agit du navire hôpital USNS COMFORT, celui de la Garde côtière des États-Unis d’Amérique, le USCGC KATHLEEN MOORE et du bateau USCGC MARGARET NORVELL.

 

 

 

« En vue de faciliter les opérations, le gouvernement Haïtien a instruit les autorités locales concernées, l’Autorité portuaire nationale (APN), le Service maritime et de navigation d’Haïti (SEMANAH) et les Garde-Côtes haïtiennes, entre autres, afin d’accompagner cette mission médicale humanitaire. En outre, la sécurité des véhicules et aéronefs qui seront utilisés dans le cadre de cette opération sera assurée par la Police nationale haïtienne (PNH), conjointement avec quelques éléments de l’USCGC KATHLEEN MOORE et de l’USCGC MARGARET NORVELL », lit-on dans ce communiqué.

 

 

 

Les autorités haïtiennes annoncent que les types de soins hospitaliers, l'horaire des activités et les modalités d’accès seront communiqués, sous peu, afin de permettre à une grande partie de la population de bénéficier le plus largement possible de cette assistance médicale.

 

 

 

 

 

Plus d'articles...

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages