Haïti-Santé : Sur les pas d’une éventuelle fin de grève du petit personnel dans les hôpitaux publics

Santé
Typographie

Le président de la Fédération nationale des travailleurs de santé (FENATRAS), Levy Milot Felix annonce, le lundi 17 juillet, la possibilité de la levée de la grève du petit personnel dans les hôpitaux publics, après plus d’une semaine de paralysie des activités, notamment à l’Hôpital de l’Université d’État d’Haïti (HUEH). Les responsables des syndicats, indique-t-il, vont concerter en vue de prendre sous peu une résolution à cette fin.

Selon le syndicaliste qui exprime des réserves par rapport aux revendications de la FENATRAS depuis environ un an qui, dit-il, ne sont pas traitées entièrement, cette décision a été prise à la suite d’une rencontre, lundi 17 juillet, avec la ministre de la Santé publique et de la Population (MSPP), Dr Marie Gréta Roy Clément.

Le syndicat conditionne la levée de la grève à la signature d’un protocole d’accord avec les autorités du MSPP. Le responsable de la FENATRAS a indiqué avoir élaboré ledit protocole puis soumis à l’appréciation de la titulaire du MSPP lors de cette rencontre organisée autour des problèmes qui gangrènent le secteur.  

Il faut souligner que la grève du petit personnel des hôpitaux publics a tiré son origine après que cette catégorie d’employés aient été informés de la décision des autorités d’ajouter seulement 1100 gourdes sur leur salaire. Alors que, nous informe une employée de l’HUEH, les ajustements de salaire pour les médecins de service, les auxiliaires et infirmières, les techniciennes et techniciens en laboratoire médical et les radiologistes, sont respectivement de l’ordre de 7500 gourdes, 6000 gourdes et 5000 gourdes. 

Cette décision a été jugée discriminatoire par le petit personnel qui continue de réclamer une augmentation de salaire raisonnable et de meilleures conditions de travail.

Par ailleurs, le président de la FENATRAS, Levy Milot Felix qui dit être d’accord avec la ministre sur certains points et fait part de son désaccord sur certains autres, dénonce les autorités du MSPP de cumuler 22 mois d’arriérés de salaire pour de nombreux contractuels.

La grève du petit personnel qui paralysait les services dans les hôpitaux publics a provoqué la détérioration de ces centres sanitaires, en ce qui concerne notamment la question du nettoyage et de l’assainissement de l’espace.

Le Dr Marie Gréta Roy Clément, rappelons-le, avait, lors de son installation comme ministre de la Santé publique, promis de revitaliser le secteur dans le pays et affirmé vouloir corriger, amender, innover et améliorer les choses au cours de mon passage à la tête du ministère. La ministre avait en outre promis d’agir afin de redorer le blason de ce secteur fragilisé par des grèves intestines à répétition, faisant des centres hospitaliers de véritables déserts médicaux.

Alix Laroche

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages