À l'aurore de l'année académique 2018-2019, les enseignants du lycée Charlemagne Péralte de Saint-Michel-de-l'Attalaye exposent leurs lots de revendications et par conséquent pointe du doigt l'état de délabrement du système éducatif haïtien. 

Des enseignants du lycée Charlemagne Péralte de Saint-Michel-de-l'Attalaye ont investi les rues de la commune ce lundi pour exiger du Ministère de l'éducation nationale et de la formation professionnelle (MENFP) des meilleures conditions de travail.
 
Ils ont saisi l'occasion pour réclamer le paiement de deux ans d'arriérés de salaire et leurs lettres de nomination. Il appert de souligner que cette marche a bénéficié du support d'écoliers et de directeurs d'écoles affiliés au PSUGO.
 
Ce mouvement de protestation constitue, depuis la réouverture des classe le 3 septembre dernier, le deuxième mouvement  entrepris par ces enseignants. En fait, les deux premières semaines de la réouverture, dans cette commune du haut Artibonite, ont été marquées par une grève lancée sous l'insigne des mêmes revendications.
 
Les protestataires appellent le titulaire du MENFP reconduit dans le nouveau cabinet ministériel, Pierre Josué Agénor Cadet, à se pencher incessamment sur leur cas. Sinon, préviennent-ils, la situation risque de  dégénérer.
 
HPN

 

Le ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP) à travers l'Unité d’études et de programmation (UEP), a organisé vendredi au lycée Alexandre Pétion, l’atelier de réflexions et de consultations autour du Plan décennal d’éducation et de formation (PDEF), a constaté HPN.

Lire la suite...

Les résultats préliminaires de l’évaluation nationale 2017 en 4e année fondamentale ont été présentés, mercredi 12 septembre, au ministre et au directeur général du ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP), lors d’une rencontre de travail tenue à Pacot, a constaté Haiti Press Network.

Lire la suite...

Suite à l’expérimentation du Secondaire rénové mise en branle au cours des années 2000, il a été décidé sous le ministre Nesmy Manigat de généraliser les programmes en 2014. L’année académique 2018-2019 sera donc consacrée à la phase d’évaluation officielle de cette cohorte d’élèves. A cette fin, les responsables du ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP), ont annoncé, mardi 11 septembre 2018, de nouvelles dispositions.

Lire la suite...

Plus d'articles...

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages