L’académie créole Haïtien salue le départ du Professeur Yves Dejean

Education
Typographie

 

L’académie créole haïtien (AKA) lors d'une cérémonie le mardi 3 Avril, a rendu un hommage à l’académicien Yves Dejean décédé le 29 Mars 2018. Cette Soirée spéciale en l’honneur du défunt s’est déroulée au Local de la direction des études post-graduées de l’Université d’Etat d’Haïti (UEH) situé à  Pacot. 

Environ une trentaine de personnes rassemblées dans la salle de conférence de la direction des études post graduées de l’UEH avec des photos et livres exposés de l’éminent professeur Yves Dejean décédé le 29 Mars 2018 dernier ont  témoigné de la qualité et de la pertinence des recherches effectuées par Yves Dejean dans le domaine linguistique.

Le linguiste qui a vu le jour à Port-au-Prince le 16 mai 1927 avait fait des études de philosophie, avant d’être ordonné prêtre en 1952. Détenteur d’un doctorat en linguistique à l’université d’Indiana. 

 ‘’Professeur Dejean était un père, un homme qui négocie jamais son aide’’ a témoigné le linguiste Lemaitre Zéphyr. Ces œuvres en témoignent de sa passion pour la promotion de la langue créole. Il a fondé en 1987 ‘’ Sant twa filè’’, une école qui enseigne exclusivement en créole.

Yves Dejean a connu l’exil sous le règne des Duvalier. Après 16 années passées en terre étrangère, il est retourné au pays en 1986 après le départ de Jean Claude Duvalier. 

Il a consacré une bonne partie de sa vie à faire la promotion de l’alphabétisation dans le pays. Le défunt était d’ailleurs reconnu comme l’un des membres fondateurs de la secrétairerie d’Etat à l’alphabétisation fondée en 1994.

 Emelie Brutus, secrétaire d’état à l’alphabétisation a souligné que ‘’l’académicien était un consultant infatigable, toujours prêt à partager son savoir avec les jeunes.’’  Il a aussi enseigné au niveau supérieur. Le professeur a enseigné à l’école normale supérieure (ENS) et la faculté linguistique appliquée’ ’FLA’’, deux entités de l’UEH. ‘’La vie du professeur doit servir de modèle, selon le pasteur Lemaitre Zephyr, à la jeunesse haïtienne, lui qui a passé sa vie à former des générations’’

L’homme de lettres a laissé plusieurs ouvrages comme : « comment écrire le créole haïtien », « Dilemme en Haïti », « ann aprann òtograf kreyòl la », « notre créole à nous », « créole, école, rationalité », « yon lekòl tèt anba nan yon peyi tèt anba ».

L’académie créole haïtien a   salué la mémoire de ce grand homme décédé à  90 ans,  dans sa résidence privée à Port au Prince. 

 

Naomie Olivier

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages