Haïti/Education/Drapeau : Douze  groupes scolaires sont retenus pour la deuxième phase du concours

Education
Typographie

Le jury du concours national de musique sur le drapeau - concours organisé à l’initiative du ministère de l’Education nationale et de la Formation professionnelle (MENFP) - a communiqué, ce jeudi 19 avril 2018, les résultats de la première phase.

Le comité d’évaluation, composé des artistes Emeline Michel, BIC, Bélo, Jeanjean Roosevelt et de Tamara Suffren, a retenu 12 groupes qu’il aura à accompagner pour les deux autres étapes, à savoir la préparation d’un CD et l’organisation d’un concert le 4 mai prochain.

Les groupes sélectionnés viennent du Collège Mission de l’Espoir (Titanyen), du Collège Saint-François d’Assise (Port-au-Prince), du Lycée Saint-Luc (Jérémie), du Collège de Côte-Plage (Carrefour), du Lycée Jacques 1er (Croix-des-Bouquets), du Lycée Anténor Firmin (Port-au-Prince), du Collège Etzer Vilaire (Croix-des-Bouquets), du Collège Adventiste de Diquini (Carrefour), du Lycée Charles Bélair (Arcahaie), du Collège Saint-Esprit (Laschobas), du Collège évangélique Salem (Delmas) et du Centre classique culturel (Pétion-Ville). 

Au total, le jury a reçu 47 œuvres qui avaient mobilisé 181 élèves se trouvant des écoles  répertoriés dans les départements  du Centre, de la Grand-Anse, de l’Ouest et du Nord-Ouest. 

Les évaluateurs ont procédé à ce tri en fonction des critères clairement établis tels la qualité du texte, son originalité,  la beauté de la mélodie et la force de l’interprétation. 

Lors de la phase de lancement de ce concours,  les artistes Jeanjean Roosevelt, Bélo, Tamara Suffren et BIC ont été dans plusieurs écoles de Port-au-Prince, de la Croix-des-Bouquets, de Carrefour, Pétion-Ville, de l’Arcahaie pour motiver les élèves à participer à ce concours ayant pour thème : «  Dapo nou se fyète nou, Ayiti se pa n, an n mete men ».

Ils disent garder un souvenir inoubliable de l’enthousiasme des jeunes pour un tel exercice qui fait appel à leur sens civique et à leur attachement aux symboles de la République. Malgré, le contexte global qui pousse au découragement et au désespoir, ces jeunes croient toujours à un changement en Haiti  moyennant l’engagement de tout un chacun, ont-ils fait remarquer.     

Unanimement, BIC, Jeanjean Roosevelt, Tamara Suffren et Bélo ont remarqué que les jeunes - contrairement à une idée généralement admise - s’intéressent grandement aux activités récréatives saines, et pour le corps et pour le moral. Mais quand l’encadrement fait défaut, il est devenu plus facile qu’ils soient pris, à leurs dépens, dans l’entonnoir des dérives chantantes et dansantes. C’est pourquoi, ils ont félicité le MENFP de faire rentrer dans les écoles des activités pareilles qui sont à la fois ludiques, récréatives et éducatives.    

Dans l’ensemble, la commission d’évaluation est satisfaite de la performance des participants. Elle admet que la majorité des œuvres reçues méritent d’être diffusées. Car, les jeunes y ont mis leur  créativité, leur talent et leur amour pour le pays.

Idson Saint-Fleur

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

  

 

 

 

    

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .