Haïti-Éducation : Quand le MENFP priorise la qualité à travers l’apprentissage de la lecture en français et des mathématiques

Education
Typographie

 

Du lundi 18 au vendredi 22 mars, des acteurs éducatifs se réunissent en atelier de travail sur la Côte-des-Arcadins, à l’hôtel Royal Decameron (Montrouis), à l’initiative du projet Pour une Éducation de Qualité en Haïti (PEQH). Il s’agit de faire le point sur les standards et l’évaluation de d’apprentissages en lecture et en mathématiques des élèves du premier cycle du fondamental des écoles publiques, constate Haiti Press Network.

Compléter les outils d’évaluation en mathématiques et en lecture française dans la perspective  d’aménager une base de référence des standards d’apprentissage de ces matières, tel est l’objectif fondamental de cette activité, dont l’ouverture des travaux a été assurée par le directeur général du ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP), Dr Meniol Jeune qui en a profité pour attirer l’attention sur son importance.

« Tout cela pour apporter un plus dans le système éducatif haïtien », a laissé entendre le numéro 2 du MENFP. M Meuniol a salué au passage le soutien de la Banque mondiale (BM) qui finance le projet PEQH à hauteur de plusieurs millions de dollars américains.

Il est, entre autres, aussi question de présenter l’évolution des activités de l’évaluation des élèves du projet PEQH ; situer l’évaluation des apprentissages ; évaluer, puis valider les standards d’apprentissage de mathématiques et de lecture en français ; élaborer les items pour les tests de ces deux matières, mais également de monter des tests.

Faisant une mise en contexte du fondement du programme déjà réalisé dans le grand Sud qui, dit-il, s’apprête à être expérimenté dans d’autres départements, le coordonnateur du projet PEQH, M. Schiller Caton dit avoir misé sur l’expertise des participants pour réaliser ce travail autour duquel s’organise l’atelier à savoir : valider des standards et élaborer des tests de lecture en français et d’apprentissage des mathématiques.

Selon le coordonnateur du projet, cette initiative s’inscrit dans la vision globale du PEQH visant à produire les résultats mesurables en termes de garantie de l’accès dans les écoles et de l’amélioration des apprentissages.

« Il s’agit d’encourager et en même temps de mesurer les progrès réalisés au niveau dans le processus enseignement/apprentissage de ces matières de base », a-t-il précisé.

Présente lors du lancement, l’assistante du spécialiste sectoriel en éducation de la Banque mondiale en Haïti, Mme Claudia Marie Muriel Lopez a remercié le MENFP, les acteurs et tous les participants de l’atelier, en espérant, souhaite-t-elle, que les travaux produiront les résultats attendus.      

Prennent part à cet atelier, des cadres de directions techniques du MENFP, des coordonnateurs et techniciens du Service d’appui pédagogique (SAP), du Service d’appui à l’enseignement privé et du partenariat (SAEPP), des enseignants et enseignantes de mathématiques et du français venus particulièrement du grand Sud.

Il faut noter en passant que l’objectif principal de cette évaluation mise en œuvre dans le cadre du projet dénommé : « Pour une éducation de qualité en Haïti-PEQH », financé par la Banque mondiale, est de surveiller les niveaux d’apprentissage des élèves et voir comment améliorer le processus enseignement/apprentissage des élèves.

Élaborer des standards d’apprentissage en mathématiques, lecture créole et lecture française pour le premier cycle de l’école fondamentale, au regard du curriculum ; mettre en œuvre le projet d’évaluation PEQH avec l’objectif principal de soutenir l’enseignement et l’apprentissage et assurer l’utilisation efficace des résultats de l’évaluation par les acteurs éducatifs afin d’améliorer ce processus, tels sont d’autres objectifs qui s’inscrivent dans le cadre du projet.

La vision à moyen terme, peut-on lire dans un document conceptuel de l’atelier, est d’avoir un programme d’évaluation stable qui puisse fournir aux acteurs des informations claires et précises concernant : 1) l’enseignement et l’apprentissage dans les classes de l’école fondamentale ; 2) le système d’assurance de la qualité ; 3) la formation des enseignants.

Texte : Alix Laroche

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Photo : Sadrac Théodore

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages